Pornographie, mutilations, SM… Un rapport accablant montre la face très sombre de Michael Jackson

People

REVELATIONS – Un rapport de police lié à une perquisition dans la propriété de Michael Jackson en 2003 a refait surface mardi 21 juin. Il fait état du goût prononcé du "Roi de la pop" pour les jeunes gens, les mises en scène morbides et la pornographie allant jusqu'à la torture. Les proches de Jackson démentent formellement ces documents mis en ligne sur le site Radar Online.

En 2005, Michael Jackson avait été acquitté d'accusations d'agression sexuelle à l'issue d'un procès retentissant. Un rapport de police avait été rédigé dans le cadre de ce dossier, présenté comme pièce à conviction et resté confidentiel jusqu'à ce que le site people Radar Online le mette en ligne, mardi 21 juin.

Ce rapport contient des détails sur les nombreux livres, revues et documents saisis à Neverland, la vaste demeure du chanteur cachée dans les vignobles dans la campagne californienne. Le rapport souligne que les documents saisis ne sont pas du domaine de l'illégalité mais qu'ils peuvent faire partie d'une stratégie de "préparation" à travers laquelle des pédophiles "parviennent à diminuer les inhibitions de leurs victimes et faciliter leur agression".

A LIRE AUSSI >>  Joseph Fiennes incarnera Michael Jackson au cinéma : un choix qui fait polémique 

Certains des documents reproduits par Radar montrent des images à caractère pornographique de jeunes adultes, des mises en scène sado-masochistes, des photos à caractère morbide comme celle d'une enfant maquillée avec une écharpe lui enserrant le cou. Les pièces saisies et listées dans le rapport de police font état de photos de mutilations corporelles.

Le site Radar cite un enquêteur non identifié qui affirme que l'artiste possédait notamment des "images choquantes de torture d'enfants", qui ne sont pas reproduites. Les documents collectés par (la police) dépeignent une image effrayante et sombre de Jackson", ajoute cette source.

Le "Roi de la Pop" avait été acquitté à l'issue d'un procès au cours duquel le jury avait entendu des témoignages inquiétants sur son mode de vie et ses relations avec des petits garçons. La plainte avait été déposée par la famille d'un adolescent de 13 ans, Gavin Arvizo, avec lequel Jackson s'était lié d'amitié.

A LIRE AUSSI >>  L'une des maîtresses de Michael Jackson raconte leur relation dans un livre

Les héritiers de Michael Jackson ont contre-attaqué, dénonçant le site Radar de publier ces document à l'approche de l'anniversaire de la mort du chanteur, le 25 juin. "Ceux qui continuent d'attirer des clics racoleurs en exploitant honteusement Michael ignorent le fait qu'il a été acquitté par un jury en 2005 de chacun des 14 chefs d'accusations salaces qui avaient été portés contre lui lors d'une chasse aux sorcières infructueuse", dénonce leur communiqué.

Taj Jackson, le neveu de Michael Jackson, a lui aussi déploré l'article de Radar Online sur Twitter. "Non seulement il n'y a rien de vrai dans cette histoire, mais j'en ai vraiment marre de cette merde. Trouvez-vous une vie et laissez-nous vivre la nôtre", a-t-il écrit.
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter