Pour Laeticia Hallyday, "Johnny n’a jamais voulu faire du tort à ses aînés" avec son héritage

Pour Laeticia Hallyday, "Johnny n’a jamais voulu faire du tort à ses aînés" avec son héritage
People

HAPPY END - Dans un entretien accordé à "Paris Match", Laeticia Hallyday confirme la fin de la bataille judiciaire avec Laura Smet et David Hallyday au sujet de l’héritage de Johnny. Alors qu’un accord été trouvé pour mettre fin aux poursuites, elle assure que les dernières volontés du rockeur ont été "mal comprises".

Et si c’était (enfin) l’heure de la réconciliation ? Quelques jours après avoir annoncé un accord avec Laura Smet, dans le cadre de la bataille judiciaire les opposant au sujet de l’héritage américain de Johnny, Laeticia Hallyday joue l’apaisement dans une interview accordée à "Paris Match", qui lui consacre sa Une.

 "Il a fallu renouer le dialogue. Je me réjouis qu’on y soit enfin arrivés", assure la veuve du rockeur. "Des histoires d’héritage, il y en a dans toutes les familles, sauf que, pour nous, tout s’est joué sur la place publique (…) Si on avait pu se mettre autour d’une table, avec de l’empathie et de la compassion, je suis sûre qu’on aurait pu régler le problème bien plus tôt, estime Laeticia. "On se serait serrés dans nos bras et on aurait avancé. Maintenant, j’espère qu’on va le faire."

Ça a été difficile de lâcher, parce que Johnny et moi nous sommes fait des promesses que je ne pouvais pas renier- Laeticia Hallyday dans Paris Match

"Ça a été difficile de lâcher, parce que Johnny et moi nous sommes fait des promesses que je ne pouvais pas renier", reconnait toutefois Laeticia Hallyday. "J’ai pensé que ses dernières volontés étaient mal comprises ; j’ai cru, sans doute à tort, qu’il suffirait de les expliquer. Johnny aimait ses enfants, tous les quatre. Différemment, mais il les aimait."

"Je sais, moi, que son testament, quoi qu’on en pense, était un vrai testament d’amour. Il n’a jamais voulu faire du tort à ses aînés. Je pense qu’il souhaitait nous protéger tous, et plus particulièrement Jade et Joy, parce qu’elles étaient plus petites. J’espère qu’à présent tout le monde le comprend."

L’accord rédigé le 3 juillet dernier à Paris par les avocats de Laeticia Hallyday et Laura Smet met fin à la procédure engagée en février 2018 par la fille du chanteur. David Hallyday, qui s’était montré solidaire de sa demi-sœur au début de l’affaire, a lui fait savoir qu’il se désistait de toute action en justice.

Lire aussi

Si les détails de l’accord n’ont pas été officiellement révélés, nos confrères de M6 affirment que Laura Smet dernière aurait obtenu une compensation financière de l’ordre de 2,6 millions d’euros en échange de la fin des poursuites. D’après "Le Parisien", Laeticia Hallyday conserverait la propriété du domaine de Marnes-la-Coquette où Johnny est décédé le 5 décembre 2017, ainsi que les deux villas américaines et celles de Saint-Barthélémy.

Toute l'info sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

"Je choisis la paix" : Laeticia Hallyday ne contestera pas la compétence de la justice française au sujet de l'héritageExhumation de Johnny Hallyday : Laura Smet bloque les démarches lancées par Laeticia

La vente d’une partie de ce parc immobiliser pourrait servir à payer les dettes fiscales du chanteur, qui s’élèverait à 30 millions d’euros. Laeticia Hallyday continuera par ailleurs à toucher les royalties de son mari, à hauteur de 600.000 euros par an. Reste à savoir comment la jeune femme associera David et Laura aux futurs projets (spectacle, biopic, musée, etc.) autour de l'oeuvre de Johnny.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent