PPDA s'explique après son audition par la police

PPDA s'explique après son audition par la police

DirectLCI
EXPLICATIONS – Hier mercredi 25 novembre, Closer annonçait la mise en garde à vue de Patrick Poivre d'Arvor. L'ex-présentateur du 20h revient sur son audition par la police et s'explique.

PPDA entendu par la justice. Mercredi 25 novembre, Patrick Poivre d'Arvor aurait été placé en garde à vue dans le cadre d'une investigation sur les agissements de la société Aristophil, comme le révélait Closer. L'entreprise aurait prêté 400.000 euros au journaliste, qui devait s'expliquer sur cette somme. À l'issue de son audition, il était ressorti libre.

Dans une interview à TV Mag, Patrick Poivre d'Arvor a tenu à rétablir la vérité. "Je ne me suis jamais retrouvé au 36, quai des Orfèvres. J'avais écrit à la juge à la suite d'un article fallacieux de L'Express. J'ai pu m'expliquer hier matin devant les enquêteurs notamment sur le prêt qui m'avait été consenti à titre personnel par Gérard Lhéritier (le patron d'Aristophil, ndlr)".

Une société qui place de l'argent dans les livres anciens

Lorsque PPDA a perdu son procès contre TF1, il devait rembourser 417.000 euros et aurait emprunté cette somme à Gérard Lhéritier. L'ex-star de TF1 affirme alors à TV Mag : "J'ai à ce jour remboursé les trois-quarts de la somme prêtée". Aristophil proposait à ses clients de placer leur argent dans les livres anciens ou manuscrits célèbres. Mais depuis un an, cette société est dans le collimateur de la justice, soupçonnée d'escroquerie en bande organisée.

A LIRE AUSSI >> PPDA placé en garde à vue, puis relâché
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter