Propriété intellectuelle, harcèlement et réseaux sociaux : rien ne va plus entre Taylor Swift et Justin Bieber

Propriété intellectuelle, harcèlement et réseaux sociaux : rien ne va plus entre Taylor Swift et Justin Bieber
People

LA GUERRE EST DÉCLARÉE - C'est la bataille dont tout le monde parle outre-Atlantique ce lundi 1er juillet. La chanteuse américaine s'en est pris au manager de son collègue canadien, qu'elle accuse de harcèlement, alors qu'il vient de devenir propriétaire de tous les titres qu'elle a enregistrés dans sa précédente maison de disques.

Notre nouveau feuilleton de l'été vient-il d'être lancé ? La presse anglo-saxonne en est persuadée et multiplie ce lundi 1er juillet les articles sur un conflit qu'on n'avait pas vu venir. Après une guéguerre avec Katy Perry - aujourd'hui résolue -, voilà Taylor Swift impliquée dans un bras de fer numérique avec Justin Bieber. La chanteuse américaine de 29 ans a ouvert les hostilités en réagissant au rachat par Scooter Braun, manager du Canadien mais aussi d'Ariana Grande et Demi Lovato, de la maison de disques Big Machine Records.

C'est là que l'interprète de "Shake it off" a fait ses armes dès l'âge de 16 ans. Au moment de rejoindre Universal Music en novembre 2018, elle a contractuellement été obligée de laisser à Big Machine Records la propriété de tous les matériaux composés et enregistrés alors qu'elle était chez eux. Des ressources qui, de fait, appartiennent donc désormais à Scooter Braun.

Lire aussi

Dans un long post sur Tumblr, Taylor Swift se dit "triste et dégoûtée". Elle explique avoir demandé maintes fois la possibilité de posséder son propre travail. Sans succès. Cet échec l'a contrainte à aller voir ailleurs. "J'ai dû faire le choix déchirant de laisser mon passé derrière moi. De la musique que j'ai écrite par terre dans ma chambre et des clips dont j'avais rêvés et que j'ai payés avec l'argent gagné en jouant dans les bars, les clubs, puis les salles et les stades", écrit-elle avant de s'attaquer à Scooter Braun. Elle assure avoir appris la nouvelle du rachat de Big Machine Records en même temps que tout le monde. "Je n'ai alors pu penser qu'au harcèlement incessant et manipulateur qu'il m'a fait subir pendant des années", affirme-t-elle, évoquant "le pire scénario possible" pour elle.

Voici Scooter Braun, en train de me harceler sur les réseaux sociaux alors que j'étais au plus mal. Il est sur le point de détenir toute la musique que j'aie jamais faite- Taylor Swift

Elle se remémore, en guise d'exemple, ses tensions avec Kim Kardashian, qui avait diffusé un enregistrement d'une conversation privée entre elles. "Scooter avait rassemblé ses deux clients ensemble pour me harceler en ligne à ce sujet", dit-elle, photo à l'appui d'un ancien post Instagram de Justin Bieber. "Voici Scooter Braun, en train de me harceler sur les réseaux sociaux alors que j'étais au plus mal. Il est sur le point de détenir toute la musique que j'aie jamais faite", précise Taylor Swift en rouge sur la photo. Le Canadien y apparaît en pleine conversation FaceTime avec Scooter Braun et un certain Kanye West, époux de Kim Kardashian. La légende ? "Taylor Swift, quoi de neuf ?". 

Scooter te soutient depuis que tu m'as gracieusement laissé faire ta première partie (...). Faire que les gens le détestent n'est pas juste. Qu'essaies-tu d'accomplir en postant ça ? J'ai l'impression que tu as voulu t'attirer la sympathie- Justin Bieber à Taylor Swift sur Instagram

Pointé du doigt au même titre que son manager, Justin Bieber n'a pas tardé à réagir sur Instagram. Et en a profité pour ressortir une jolie photo d'archives sur laquelle il pose avec Taylor Swift. "Salut Taylor. Tout d'abord, je voudrais m'excuser pour avoir posté ce commentaire blessant sur Instagram. Sur le moment, je trouvais ça drôle mais avec le recul, c'était de mauvais goût et ça manquait d'égard. Je dois être honnête cependant, c'était ma légende et mon post (...). [Scooter] n'avait rien à voir là-dedans (...) et il m'a même dit de ne pas blaguer comme ça", martèle-t-il.

L'interprète de "Love Yourself" accuse Taylor Swift de ne pas être fair-play en s'en prenant à lui sur les réseaux sociaux et d'avoir "franchi une ligne". "Scooter te soutient depuis que tu m'as gracieusement laissé faire ta première partie (...). Faire que les gens le détestent n'est pas juste. Qu'essaies-tu d'accomplir en postant ça ? J'ai l'impression que tu as voulu t'attirer la sympathie. Tu savais aussi que ton geste amènerait tes fans à harceler Scooter", poursuit-il. Il est vrai que dimanche soir, le hashtag #ScooterBraunIsOver - "c'est fini pour Scooter Braun" - figurait parmi les tendances sur Twitter. 

Lire aussi

J'ai eu affaire à des personnes mauvaises dans cette industrie mais Scooter n'en fait pas partie - Demi Lovato

Justin Bieber l'invite ensuite à la communication en direct plutôt qu'à travers les réseaux sociaux. "Je suis sûr que Scooter et moi on adorerait te parler et résoudre tout conflit, toute douleur ou sentiment qui a besoin d'être discuté", ajoute-t-il. Et de préciser qu'il n'a plus parler à la chanteuse "depuis des années". Un détail qui a son importance pour la top Cara Delevingne, qui ne se montre pas tendre avec lui dans les commentaires. "En tant qu'homme marié, tu devrais élever les femmes plutôt que de les descendre parce que tu es menacé", écrit l'une des grandes amies de la jeune femme. La chanteuse Halsey et le danseur Todrick Hall ont également affiché leur soutien à Taylor Swift.

Lire aussi

Demi Lovato, nouvelle cliente de Scooter Braun, a elle assuré dans sa story Instagram que son manager "était un homme bon". "J'ai eu affaire à des personnes mauvaises dans cette industrie mais Scooter n'en fait pas partie (...). S'il vous plaît, arrêtez de descendre les gens ou de les harceler. Il y a suffisamment de haine dans ce monde", a-t-elle lâché. Scott Borchetta, le patron de Big Machine Records, a démenti tous les propos tenus par Taylor Swift. Idem pour la femme de Scooter Braun, qui assure que la chanteuse a décliné la possibilité de racheter ses matériaux. De quoi faire couler encore beaucoup d'encre d'ici la sortie de son septième album, "Lover", le 23 août. Et si cette guerre intestine était au final un puissant levier de promotion ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter