PSG : Helena Seger, la discrète "madame Ibrahimovic"

PSG : Helena Seger, la discrète "madame Ibrahimovic"

People
DirectLCI
FOOTBALL - Helena Seger est la très discrète femme de Zlatan Ibrahimovic. Alors que son mari est le cover-boy de Elle Man, on se souvient que c'est dans l'édition féminine du même magazine que cette dernière avait accordé sa seule et unique interview en France.

Quelle coïncidence ! Alors que la biographie de Zlatan Ibrahimovic vient de sortir dans les librairies, c'est Madame Zlatan qui passe à l'offensive en accordant une interview au magazine Elle . Une première pour celle qui est restée discrète depuis le transfert de son mari au PSG en juin dernier.

Dans les colonnes de l'hebdomadaire féminin, Helena Seger livre ses confessions sur sa vie parisienne, son mari, ses enfants, ses passions, sa carrière et l'après-carrière de son Zlatan de mari. Un bien joli programme pour celle qui porte la culotte chez les Ibrahimovic.

"Diabolique garce de luxe"

Helena Seger est un mystère. Depuis l'arrivée de son homme au PSG, la blonde suédoise de dix ans son aînée s'est faite aussi discrète que possible et rompt avec cette image de la wag (femme de footballeur) qui fait les boutiques en attendant patiemment que son mari rentre de l'entrainement. Loin de cette image de la femme entretenue, Helena Seger est de la trempe d'une Victoria Beckham : une tête bien faite sur un corps de rêve.

Lorsqu'ils se rencontrent avec Zlatan Ibrahimovic, le courant n'est pas passé aussi facilement qu'il ne l'avait prévu et le footballeur se heurte à un premier refus. De cela, le géant suédois en donnera un surnom plus qu'évocateur à celle qui partage désormais sa vie : "Evil-Super-Bitch-Deluxe", qui signifie "Diabolique garce de luxe". Mais ce sobriquet ne semble pas lui déplaire : "Vous savez, je pense que toutes les femmes gagneraient à travailler le 'evil-superbitch-deluxe' en elles, dans le sens où ça signifie être une fille indépendante, qui a confiance en elle et qui est capable de dire 'non'. Si on a ça, on est sauvée !", dit-elle.

Zlatan et Helena : une affaire qui roule

Si leur histoire n'était pas gagnée d'avance, Helena Seger et Zlatan Ibrahimovic ont réussi le tour de force de rester soudés en solidifiant, années après années, les liens qui les unissent. Dans sa biographie, le footballeur n'en finit plus de tresser des lauriers à celle qui partage sa vie et avec qui il a grandit durant ces dix dernières années. "Je lui ai surtout appris à se servir d’un couteau à poisson et d’un verre à pied. Mais question bonnes manières, j’ai encore du boulot… C’est mon meilleur pote, mon âme soeur, il m’a apaisée, il a changé ma vie", réagit-elle, visiblement folle de son homme.

De leur histoire d'amour sont nés deux garçons : Maximilian et Vincent. Que Madame Ibrahimovic est ravie d'élever au pays de Victor Hugo : "Venir ici, c’est ce qui pouvait arriver de mieux à ma famille. Les gens sont cool, moins intrusifs que dans le sud de l’Europe, je passe des heures à marcher dans la ville, sans être embêtée. Et la cuisine ! Bon sang, si Zlatan resigne avec le PSG, je vais peser 100 kilos ! C’est encore meilleur qu’en Italie, il y a plus de variété, plus d’influences du monde entier chez vous... Surtout, mes garçons sont heureux. Une semaine après notre arrivée, Vincent, le petit de 4 ans, a laissé tomber un truc et s’est exclamé en français : 'Merde !' J’ai dit : 'Bravo, ça, c’est mon fils !'"

Fan de design

Mais que fait Helena lorsqu'elle est à Paris ? "Je m’occupe de mes hommes moi-même, sans femme de ménage, ni nounou parce que je veux vraiment avoir la vie la plus normale possible. Et je construis sept maisons", confie-t-elle. Car oui, Helena Seger est une fondue de design et sa passion, ce sont les maisons et la déco.

En excellente conseillère, elle explique sa technique pour faire craquer son mari. Rien de plus simple : elle "lui montre des photos très vite, il dit que c’est hors de prix" puis "laisse traîner les photos en posant à côté des alternatives super moches, je laisse mariner et, un beau jour, j’entends: 'Alors, le fauteuil Barcelona ou la lampe DePadova, on les a quand ?' Ça peut prendre un an, mais je gagne toujours à la fin, et Zlatan finit par croire que c’est lui qui a eu l’idée". Elle est maline, Helena ! 

L'après-carrière de Zlatan 

Helena Seger ne semble pas perturbée à l'idée que son époux arrête un jour prochain sa carrière. Au contraire. "Quand Zlatan aura fini la sienne, j’ai prévu de recommencer à bosser. Il ira chasser pendant la journée et, le soir, quand je rentrerai du boulot, on cuisinera tous les deux", confie t-elle. Pour ceux qui en doutait encore, c'est bien Helena qui porte le short dans la famille Ibra. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter