Quand le fils Sarkozy et le fils Trierweiler règlent leurs comptes sur Twitter

People
CLASH - Que leurs familles respectives se rassurent, la relève est assurée. En pleine demi-finale de Coupe du Monde, Léonard Trierweiler fils de l'ex compagne du Président de la République a remis en place Louis Sarkozy, fils de Nicolas Sarkozy.

Leur père et ex beau-père se sont affrontés durant des années par médias interposés mais que ceux-ci se rassurent, la descendance relève le défi du débat 2.0 avec brio. Ce mardi, en plein match du Brésil contre l'Allemagne qui a vu la défaite humiliante du pays hôte, les réseaux sociaux ont fait part de leur petit mot pour marquer l'évènement. 

Et Louis Sarkozy, en tête a écrit sur son compte personnel, "The Brazilian genocide" en réaction au 5 buts encaissés par le Brésil durant la première mi-temps. Une phrase assez maladroite et pas maline dont la référence à l'Allemagne nazie, courante depuis le début de la Coupe du Monde, n'a pas échappée à Léonard Trierweiler, le fils de Valérie Trierweiler. 

"Retourne pêcher le mérou"

En bon troll, adepte des clashs, Léonard Trierweiler a repris de volée cette phrase du fils de Nicolas Sarkozy, rapidement effacée et a conseillé à Louis Sarkozy de "lâcher twitter" et "retourer pêcher le mérou", en référence à un précédent tweet ce dernier, où on le voit pêcher. 

Ce n'est pas la première fois que Léonard Trierweiler et Louis Sarkozy se télescopent sur Twitter. Lors de l'interview de Nicolas Sarkozy sur TF1, son fils Louis estimait que la mise en examen de son père visait à empêcher son retour en politique alors que Nicolas Sarkozy accusait une des juges d'instruction de partialité en raison de son appartenance au Syndicat de la Magistrature.

Un point de vue qui n'avait pas échappé à Léonard Trierweiler qui, d' un tweet avait lancé à Louis Sarkozy que "l'appartenance syndicale n'empêche pas un juge d'être impartial", assorti d'un lien vers un article de Libération. Plus récemment, Leonard Trierweiler avait estimé que le magazine Closer s'en prenait à lui car il appartenait à Silvio Berlusconi ... 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter