Qui est Raphaël Hamburger, le fils de France Gall et Michel Berger ?

DirectLCI
ZOOM – Après avoir perdu son père, Michel Berger, et sa sœur Pauline lorsqu’il était encore enfant, Raphaël Hamburger a veillé jusqu’au bout sur sa mère, décédée ce dimanche 7 janvier. Musicien comme ses parents, le fils de France Gall mène une carrière discrète, loin des projecteurs.

Le 19 décembre dernier, France Gall était hospitalisée en urgence à l’hôpital américain de Neuilly, victime d’une grave infection liée au cancer qui la rongeait ces dernière années. Depuis, son fils Raphaël veillait sur elle, dormant régulièrement dans sa chambre, révèlent nos confrères du Point. Jusqu’à la disparition de la chanteuse, ce dimanche 7 janvier, à 70 ans. Un nouveau drame dans la vie de ce jeune homme discret, frappé à l’âge de 11 ans par la mort de Michel Berger, victime d’un infarctus lors d’une partie de tennis à l’été 1992. L’un des rares photos du petit garçon sera prise lors de l’enterrement de son père, au cimetière Montmartre, à Paris.


Cinq ans plus tard, le fils de l’un des duos les plus célèbres de la variété française va perdre sa sœur aînée, Pauline, emportée par la mucoviscidose à 19 ans. Dès lors, France Gall va reporter tout son amour sur ce garçon qu’elle a toujours protégé des médias. "J’ai tout de suite voulu être la maman qui réussit le mieux au monde à survivre et à intégrer cette idée d'avoir perdu un enfant parce que sinon, on est foutu", expliquera-t-elle dans un documentaire diffusé en 2001 sur France 3.

Musicien comme ses parents

En grandissant, Raphaël se passionne pour la musique, comme ses parents. Mais cet ancien élève du lycée Fénelon, à Paris, va se construire une carrière plus discrète. D’abord en se faisant appeler par le vrai nom de son père, Hamburger. Mais surtout en optant pour des métiers "de l’ombre" : musicien et ingénieur du son, il travaille avec Matthieu Chédid, Adrienne Pauly ou encore HollySiz, le groupe de la comédienne Cécile Cassel qui sera sa compagne.

Depuis quelques années, Raphaël travaille pour le cinéma français en qualité de superviseur musical, de "Nous York" de Géraldine Nakache au récent "Demain tout commence" avec Omar Sy en passant par "Blood Ties" de Guillaume Canet. "Quand un réalisateur souhaite un morceau pour son film, on se met en contact avec les producteurs et les éditeurs pour en obtenir les droits d'utilisation", expliquait-il en 2014 à L’Express à la sortie de "Eden", le long-métrage de Mia Hansen-Love consacré à vague électro française des années 1990.  


On lui doit également l’ambiance sonore de plusieurs lieux parisiens comme le bar de l’hôtel Ritz, qu’il a conçue en 2016. Un rôle de l’ombre qui lui convient bien. "Il ne montera pas sur scène avec un micro, il ne recherche pas la célébrité", confiait en 2015 à son sujet France Gall dans les colonnes de Paris Match, à l'occasion du lancement de la comédie musicale "Résiste" à laquelle son fils n'a pas collaboré. "C’est important qu’il fasse des choses par lui-même." Depuis la mort de sa mère, Raphaël Hamburger ne s’est pas exprimé.

Plus d'articles

Sur le même sujet