Récompensé par la Sacem, Renaud adresse un clin d’œil aux Gilets jaunes

People
HOMMAGE – Renaud, 66 ans, a reçu lundi à Paris le Grand prix spécial 2018 de la Sacem, l’organisme qui gère les droits d’auteurs en France. L’occasion de saluer, à sa manière, le mouvement des Gilets jaunes.

Il est toujours debout. Ce lundi soir, Renaud est monté sur la scène de la salle Pleyel, à Paris, pour recevoir le Grand prix spécial 2018 de la Sacem, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. L’occasion de faire taire les rumeurs alarmantes sur sa santé par sa simple présence. Mais aussi de rendre hommage à l’organisme qui collecte et répartit les droits d’auteurs en France, en faisant un clin d'œil appuyé à l'actualité.


"Sans la Sacem, nous ne serions rien ou presque rien, des Gilets jaunes", a lancé d’une voix aussi hésitante qu’éraillée le chanteur de 66 ans, blouson de cuir et lunettes noires, accompagné de son frère jumeau David Séchan. "La Sacem est notre mère nourricière, notre maison commune que l'on aime et que l'on défend", a-t-il poursuivi, lisant un discours préparé à l’avance. "Une maison de disques, ça se change. Un agent, ça se change mais une Sacem, on n'en changera jamais."

Après le succès de son album éponyme, vendu à plus de 800.000 exemplaires depuis sa sortie en avril 2016, suivi d’une tournée triomphale à travers la France, Renaud a renoué avec ses vieux démons. En septembre dernier, il s’est plié à une cure de servage, de son propre chef, dans un établissement médical dans l’Hérault. Il planche actuellement sur un nouvel opus, sur le thème de l’enfance.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter