Renée Zellweger n’a pas besoin d’enfants pour être heureuse

People

PAS AU PROGRAMME – Interrogée sur ses envies de maternité en marge de la promotion de "Bridget Jones Baby", l’actrice américaine a expliqué n’y avoir jamais trop pensé. Et a assuré que le tournage du film n’avait pas développé ses instincts maternels : "ces petits gars sont lourds, bravo aux mamans !"

Mark ou Jack ? Après douze ans d’absence sur les écrans, Bridget Jones revient avec un dilemme inédit, encore plus épineux que les précédents. Qui, de ses deux derniers amants, peut bien être le père de son enfant ? C’est ce que va chercher à savoir la pétillante quadra dans "Bridget Jones Baby". Un film pour lequel son interprète, Renée Zellweger, enchaîne la promotion. Et forcément, les questions sur la maternité s’enchaînent pour l’actrice américaine de 47 ans.

"Comme Bridget, avez-vous ressenti ou ressentez-vous cette envie folle envie d’avoir un bébé ?", lui lance une journaliste de Extra. "Je n’ai jamais vraiment ressenti ça pour quoi que ce soit dans ma vie, vraiment", explique Renée Zellweger. "J’ai toujours été ouverte en quelque sorte à ce qui pourrait se passe,  peut-être curieuse de voir ce qui allait arriver ensuite. Je n’ai jamais trop réfléchi aux choses que je devrais soit disant obligatoirement avoir pour être heureuse dans ma vie", poursuit-elle.

Et quand on lui demande si elle s’est sentie plus maternelle lors du tournage, la réponse est sans appel. "Oh mon dieu, non !", lance-t-elle à Entertainment Tonight. "Cela m’a juste fait prendre conscience que j’avais besoin de retourner à la salle de sport et de commencer à utiliser des haltères parce que ces petits gars sont lourds. Je n’en avais aucune idée. Bravo aux mamans !", ajoute-t-elle. Ces petits gars, comme elle les appelle, restent néanmoins le meilleur souvenir de son retour dans la peau de Bridget Jones.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter