Clémence Botino, Miss France 2020 sur LCI : "Les concours de miss permettent aux femmes de s’exprimer"

Clémence Botino, Miss France 2020 sur LCI : "Les concours de miss permettent aux femmes de s’exprimer"
People

Toute L'info sur

Clémence Botino, Miss Guadeloupe devient Miss France 2020

LE PREMIER JOUR D'UNE MISS - Miss Guadeloupe, Clémence Botino, 22 ans, a été désignée miss France 2020 samedi soir devant près de 8 millions de téléspectateurs sur TF1. Au lendemain du show, cette étudiante en histoire de l'art a accordé sa première interview en direct à LCI.

Sa vie a définitivement changé. Samedi soir, Clémence Botino - miss Guadeloupe - a été désignée Miss France 2020 à l'issue d'un concours très serré. La jeune femme de 22 ans a recueilli 31,95% des voix, devant Miss Provence (30,66%), puis Miss Tahiti, Miss Bourgogne et Miss Côte d'Azur. Après une courte nuit, cette étudiante en histoire de l'art à la Sorbonne a accordé sa première interview en direct à LCI. 

Qu’avez-vous ressenti au moment de l’annonce et qu’est-ce qui a fait la différence ? 

Clémence Botino. C’est un peu difficile pour moi de définir ce que j’ai ressenti. Tout s’est mélangé dans ma tête et dans mon coeur. C’est un déferlement d’émotions. J’avais envie de vivre ce moment comme un moment unique. Il fallait que je le vive à 200% Je débordais d’énergie et c’est ce que j’ai essayé de transmettre au fur et à mesure du show.

Comment envisagez vous l’année qui commence ? 

Je vais me laisser porter et bercer par la couronne. Chaque jour aura sa nouveauté. J’ai hâte de voir ce que cette année me réserve. Pour mon projet professionnel et mes études, l’histoire de l’art c’est ma vie... mais ça attendra cette année .

Lire aussi

Que répondez-vous aux critiques qui voient en miss France un concours "old school" et même sexiste ? 

Les concours de miss permettent aux femmes de s’exprimer. Le corps, le sourire, l’énergie. Hier soir, nous étions toutes des artistes qui avaient envie de montrer le talent qu’elles avaient. Tout le monde ne peut pas être miss. Il y a beaucoup de travail, beaucoup de responsabilité qu’on a tendance à oublier. On participe à la valorisation de la femme en participant à Miss France. Je pense qu’on peut être très fière de montrer cette image d’une femme qui, justement, s’assume, une femme fière de se montrer, et de montrer ce qu’elle a à dire. Et c’est ça miss France, c’est ça être une miss. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent