"Revenge porn" : pourquoi Rob Kardashian, le frère de Kim, risque la prison

"Revenge porn" : pourquoi Rob Kardashian, le frère de Kim, risque la prison

DirectLCI
AU TRIBUNAL ? - Les tensions entre le seul garçon de la fratrie Kardashian et son ex/actuelle/on ne sait plus trop compagne Blac Chyna ont atteint leur paroxysme, mercredi. Et franchi une ligne rouge passible de poursuites judiciaires. Sur fond d'accusations d'infidélités et de violences conjugales, Rob Kardashian a publié une série de photos très explicites de la mère de sa fille. Un nouveau drame qui a, une fois de plus, régalé les réseaux sociaux.

Leur vie ressemble à un mauvais épisode de Dallas. La magie des réseaux sociaux et des règlements de compte numériques en plus. Après avoir gratifié les Internets d'un Mannequin Challenge en pleine salle d'accouchement et d'une rupture 3.0 mêlant hacking, insultes et soif de célébrités, voilà que Rob Kardashian et Blac Chyna étalent un peu plus leur vie privée sur les réseaux sociaux. Vie très privée car le frère de Kim Kardashian a publié, mercredi, une série de photos explicites de la mère de sa fille Dream Renée, née en novembre, ainsi que des captures d'écran de SMS tout aussi osés. 

"Je vais faire un album Lemonade cette année, c'est sûr", a-t-il écrit en référence à l'opus de Beyoncé du même nom dans lequel elle parle d'adultère. Autant de posts (désormais supprimés) dans lesquels il accuse son ex-fiancée d'infidélité, photos et vidéos des amants de la jeune femme à l'appui, de prise de drogues et dans lesquels il parle chirurgie esthétique. Son compte Instagram a lui aussi disparu dans la nuit. Alors après en avoir recréé un, Rob Kardashian s'est davantage épanché sur Twitter. Et là encore, la machine qui lave son linge-sale en famille tourne à plein régime.

"Quand ta copine te quitte après que tu as dépensé 100.000 dollars pour qu'elle refasse son corps et après avoir eu une petite fille qui n'a que quelques mois, c'est juste triste (...). Elle n'a pas su rester loyale, m'a trompé et a b*** trop de gens. Elle s'est fait attraper et maintenant tout ça arrive et c'est triste (...). J'ai appris ma leçon et tout le monde avait raison", se lâche-t-il, entre autres morceaux choisis. 

Le "revenge porn" inscrit dans la loi en Californie depuis 2013

Cette affaire pourrait lui donner bien plus qu'une leçon de vie. Car Rob Kardashian, auteur de ce que la justice qualifie de "revenge porn" - le porno de vengeance - pourrait bien faire l'objet de poursuites criminelles s'il était poursuivi. "Il a facilité le travail du juge ou de l'avocat de la victime pour le moment en expliquant ce qui l'a motivé à commettre cet acte scandaleux et poster ces photos privées et nues de son ex. L'accusation d'infidélité ne donne le droit à personne de chercher à se venger d'une manière si dévastatrice", explique au magazine People une avocate spécialisée. Le "revenge porn" a été reconnu comme un crime en Californie en 2013. Les contrevenants encourent jusqu'à six mois de prison et une amende.

Et Blac Chyna ne compte pas en rester là sur le plan judiciaire. Son avocat a indiqué à People qu'il "explorait toutes les pistes légales et les protections disponibles pour conseiller au mieux sa cliente sur la manière de procéder". C'est sur Snapchat que la jeune femme de 29 ans a réagi, accusant à son tour son ex de violences conjugales. "Rob, tu fais ça mais tu m'as frappée et tu essaies de faire comme si rien ne s'était passé. Tu as posé la main sur moi, je le jure devant Dieu, sur mes enfants mais je suis supposée me taire car tu es un Kardashian", a-t-elle publié dans un message éphémère. Message éphémère que son avocat n'a pas commenté. La suite au prochain épisode.

Plus d'articles

Sur le même sujet