Rihanna à l'Elysée : mais pourquoi va-t-elle rencontrer Emmanuel Macron ?

POP STAR – Superstar de la musique, Rihanna est également une star engagée, désignée "personnalité humanitaire de l’année" par l’université d’Harvard au printemps dernier. C’est à ce titre qu’elle a sollicité le président français Emmanuel Macron, qui la reçoit ce mercredi à l’Elysée. Explications.

De Rihanna, le grand public connaît les tubes imparables et les clips sulfureux. Un peu moins l’engagement caritatif et humanitaire, pourtant permanent depuis le début de sa carrière. En 2006 déjà, la star de la Barbade créait la Believe Foundation, afin de venir en aide aux enfants victimes de maladies graves. Depuis, la chanteuse a régulièrement prêté sa voix – et son image – à des événements destinés à lever des fonds pour la recherche sur le sida ou le cancer. 


En 2012, elle passe à la vitesse supérieure en lançant la Clara Lionel Foundation, en hommage à ses grands-parents Clara et Lionel Braithwaite, afin d’améliorer la qualité de vie et l’accès à la culture dans les pays en voie de développement et/ou en crise. Elle a notamment permis l'ouverture d’un centre d’oncologie et de médecine nucléaire dans un hôpital de la Barbade ou encore le lancement d'un programme de microsubventions pour les écoles de l'île.

Utiliser sa notoriété pour la bonne cause

Quatre ans plus tard, le Partenariat mondial pour l’éducation fera de la chanteuse son ambassadrice. Son objectif ? Offrir un cursus scolaire à près de 13 millions d’enfants et adolescentes dans des pays en situation de guerre et de catastrophe naturelle. C’est en son nom que celle qui a été élue "personnalité humanitaire de l’année" en février 2017 par l’université d’Harvard, est reçue ce mercredi à l’Elysée.

Pour obtenir un rendez-vous auprès du président français, l’interprète de Diamonds et autre Umbrella a utilisé les moyens de sa génération. Le 24 juin dernier, elle s’adressait directement à lui sur Twitter :  "Bonjour Emmanuel Macron, est-ce que la France va s’engager en faveur du fonds pour l’éducation. La jeune femme étant suivie par plus de 75 millions d’abonnés, difficile pour le nouveau locataire de l’Elysée de l’ignorer.

Le même jour, Rihanna s’était adressée de la même manière au Premier ministre canadien Justin Trudeau. Ce dernier lui avait répondu sur le réseau, l’assurant que son gouvernement avait fait de l’éducation l’une des priorités de sa politique internationale. Mais n’avait pas proposé de la recevoir, contrairement à Emmanuel Macron. 


Reste à savoir s’ils poseront ensemble sur le perron de l’Elysée. Ou comme si lors de la visite de Bono, lundi, c’est la Première dame qui raccompagnera la superstar de la pop à sa voiture… 

En septembre dernier, la chanteuse avait déjà interpellé François Hollande sur le thème de l'éducation. C'es André Vallini, alors secrétaire d'État chargé du Développement et de la Francophonie, qui lui avait répondu sur Twitter. "Vous avez raison, l'éducation n'attend pas. Nous avons travaillé sur le sujet avec Gordon Brown, la semaine dernière à l'Assemblée générale des Nations unies. Avec François Hollande, nous avons engagé la France!" assurait-il.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter