"#RIPDaddy" : Choupette capitalise sur la disparition de son maître Karl Lagerfeld en lançant une collection hommage

People
BUSINESS(CAT)WOMAN - De retour sur Instagram près d'un mois après le décès du couturier, la chatte adorée du Kaiser appelle les amoureux de la mode à la soutenir dans son deuil en s'offrant un t-shirt, un mug ou un carnet siglé "#RIPDaddy". Un coup de génie marketing qui sert aussi une bonne cause. Explications.

Elle était son allié le plus précieux. Choupette, le sacré de Birmanie qui ne quittait plus Karl Lagerfeld depuis des années, est sortie de l'ombre près d'un mois après le décès du couturier allemand. Un retour orchestré par l'équipe de communication qui gère les réseaux sociaux de l'animal. Car oui, la petite chatte est suivie par plus de 302.000 personnes sur Instagram et près de 53.000 sur Twitter. L'idée est née en 2012 dans l'esprit d'Ashley Tschudin, une jeune Américaine désireuse d'imaginer, avec humour et sarcasme, ce que pouvait bien penser le félin le plus chic de la planète.


Alors ses premières actions en cette période de deuil ne pouvaient aller que dans ce sens. Après un premier teaser affirmant qu'elle allait de l'avant, Choupette a dévoilé son nouveau projet vendredi 15 mars. "Vous avez inondé mes messages privés d'amour et de soutien. J'ai trouvé ma voix à nouveau", écrit-elle en légende d'un dessin la montrant avec un voile sur la tête, lunettes noires sur le nez et cravate noir autour du coup. Un motif qui se retrouve sur les six pièces de la "collection commémorative #RIPDaddy", repose en paix Papa.

Une business(cat)woman avertie

Disponibles sur le site Choupette's Diary, les articles vont de 16 à 49,99 dollars. Choupette décline son drame personnel sur des t-shirts, des mugs et même des coques pour smartphones. "Durant cette période de deuil, c'est le souhait de Choupette's Diary que tous les amis de Papa, la famille, les followers et le monde de la mode montrent leur soutien en portant la collection et en partageant le hashtag #RIPDaddy", peut-on lire sur la boutique du chat. Si l'idée semblait bonne, un simple clic sur le hashtag #RIPDaddy suffit à changer d'ambiance, entre vraies photos de cercueils et portraits d'anonymes disparus.

On se consolera en se disant qu'une partie des sommes récoltées sera reversée au Helen Woodward Animal Center, une association qui milite pour le bien-être animal en Californie. L'initiative n'a pas été commentée par l'entourage de Karl Lagerfeld mais pourrait rapidement faire réagir. Car Choupette est déjà une business(cat)woman avertie qui ne prête pas son image à n'importe quoi, selon les souhaits de son maître. Rien qu'en 2014, l'animal aurait généré 3 millions d'euros avec deux sessions photos, l'une pour une marque de voiture allemande, l'autre pour des produits de beauté japonais". Listée comme une possible bénéficiaire de la fortune de son défunt maître, la chatte a elle aussi un héritage à préserver.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La mort de Karl Lagerfeld

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter