Rita Ora l'attaque en justice, Jay Z contre-attaque

Rita Ora l'attaque en justice, Jay Z contre-attaque

DirectLCI
JUSTICE - En décembre dernier, Rita Ora disait non à Jay Z. En attaquant en justice Roc Nation, elle souhaitait reprendre sa liberté et pouvoir sortir un album. C'est au tour de Jay Z de la traîner en justice, estimant qu'elle n'a pas été professionnelle et lui réclame 2,4 millions dollars.

C'est officiellement la guerre entre Rita Ora et Jay Z. La chanteuse avait lancé la première offensive en attaquant Roc Nation, le label sur lequel elle est signée, au motif qu'elle avait été abandonnée et dans l'impossibilité de sortir des albums. Le rappeur contre-attaque et demande même à son ancien poulain la modique somme de 2,4 millions de dollars, révèle Page Six.

D'après les avocats de la compagnie, la faute pèse uniquement sur Rita Ora qu'ils accusent de leur avoir fait perdre de l'argent. Ils auraient dépensé plus de deux millions de dollars pour développer le deuxième album de la star, toujours pas sorti à ce jour. Jay Z accuse donc Rita Ora de ne pas être professionnelle et de lui avoir fait perdre son investissement.

Elle a disparu du site de Roc Nation

En 2008, les deux parties signaient un contrat d'exclusivité jusqu'en 2019. Rita Ora avait l'obligation de sortir cinq albums jusqu'à la fin de ce contrat. Or, pour elle, toute l'activité de Roc Nation était déplacée ailleurs. "Il y a eu moins de ressources disponibles et les chefs ont joué aux chaises musicales. Les soutiens de Rita toujours présents ont quitté le label ou se sont déplacés vers d’autres activités, jusqu’à point où elle n’a plus eu de relation avec personne dans le label", expliquait les avocats de la chanteuse.

Aujourd'hui, le label semble être sur le point de libérer complètement Rita Ora de son contrat, c'est en tout cas ce qui a été promis de manière tacite entre les deux parties. Une chose est sûre, c'est qu'elle n'apparaît plus sur le catalogue de Roc Nation. Mais, avant de la laisser filer, Jay Z compte bien récupérer l'argent dépensé pour le marketing et le développement d'un album fantôme. On ne dit pas non facilement à Jay Z.

A LIRE AUSSI >> Rita Ora veut quitter au plus vite la maison de disques de Jay Z

Plus d'articles

Sur le même sujet