Rod Stewart se prend pour "Jihadi John", le bourreau de Daech : la vidéo qui choque outre-Manche

Rod Stewart se prend pour "Jihadi John", le bourreau de Daech : la vidéo qui choque outre-Manche

DirectLCI
SCANDALE - Dans un clip d'une minute posté par son épouse Penny sur Instagram - et depuis retiré -, Rod Stewart apparaît en train de mimer une scène d'exécution dans le désert d'Abu Dhabi. Le rockeur de 72 ans a présenté ses excuses, affirmant qu'il avait "rejoué spontanément Game of Thrones".

Mais qu'a-t-il bien pu lui passer par la tête ? C'est la question que se posaient les tabloïds britanniques, vendredi, après la découverte d'une étrange vidéo de Rod Stewart. Le clip d'une minute n'est resté en ligne que quelques heures mais risque de faire grand bruit. 


Partagé par son épouse Penny Lancaster sur son compte Instagram, on y voit le rockeur de 72 ans dans le désert d'Abu Dhabi. Il mène d'abord sa bande d'amis pour une marche "façon Beatles" sur les dunes, comme le dit la légende du post, depuis supprimé, selon le Daily Record. Puis Rod Stewart fait s'agenouiller l'un d'eux et fait mine de l'égorger avec sa main. Une scène qui rappelle les exécutions menées par Daech et "Jihadi John", le bourreau britannique de l'organisation terroriste. 

Nous étions simplement en train de rigoler à propos du pre-showRod Stewart dans un communiqué

Les réactions  ont rapidement suivi après la publication de différents articles dans les médias britanniques. "Choquant", "horrible comportement", "malade", "irrespectueux pour les familles des victimes", tels étaient les messages partagés sur Twitter. Certains demandaient même que son titre de Sir - le musicien a été anobli par la reine en fin d'année dernière - lui soit retiré.

Pour éteindre la polémique naissante, les équipes de Rod Stewart ont rapidement dégainé un communiqué. "De la reconstitution de la démarche des Beatles traversant à Abbey Road au fait de jouer spontanément une scène de 'Game of Thrones', nous étions simplement en train de rigoler à propos du pre-show", qu'il a donné jeudi soir à Abu Dhabi. "De manière compréhensible, cela a été mal interprété", explique-t-il en présentant "ses plus profondes excuses à ceux qui ont été offensés". Voilà qui est rectifié.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter