Royal baby : ce que l'on sait du troisième bébé de Kate et William

BÉBÉ ROYAL - Admise à la maternité ce lundi à Londres, la Duchesse de Cambridge a donné naissance à son troisième enfant, après George et Charlotte. Voici ce qu'il faut savoir sur le nouveau benjamin de la famille.

Ça y est, le troisième enfant de Kate et William est né. Après avoir indiqué que la duchesse de Cambridge avait été admise à la maternité à Londres ce lundi matin, le Palais de Kensington - résidence du couple royal - a annoncé à la mi-journée la naissance d'un petit garçon. "Son Altesse Royale la Duchesse de Cambridge a accouché sans problème d'un garçon à 11h01" (12h01 en France), précise le communiqué, ajoutant que l'enfant et sa mère vont bien. Le bébé, dont le nom sera dévoilé "en temps voulu", pèse 3,8 kg. Voici ce que l'on sait pour l'instant de lui.

Où est-il né ?

Comme ses aînés le prince George et la petite Charlotte, le troisième enfant du duc et de la duchesse de Cambridge a vu le jour à la maternité de St Mary Paddington, dans la très privée aile de la maternité : la "Lindo Wing". C'est aussi là que William et Harry sont nés. Ici, on est loin des hôpitaux publics. Une chambre standard coûte 5900 livres - mais, rassurez-vous, si vous avez déjà donné naissance dans cette clinique, on vous fait une réduction de 10%. 

Des barrières de sécurité avaient été installées devant cette entrée afin que les photographes et les télévisions du monde entier n'importunent pas trop les lieux. 

Et comme pour la naissance de la princesse Charlotte, il se murmurait que c'est le gynécologue Alan Farthing qui se serait chargé de la venue au monde de l'enfant. Pas seul, évidemment : il se disait même qu'il pourrait avoir été assisté d'une vingtaine de personnes avec les médecins, les anesthésistes et les sages femmes. 

Comment cette naissance a-t-elle annoncée ?

Selon un protocole très établi, comme on peut s'en douter. C'est la reine Elizabeth II qui a eu la primeur de cette information, après le prince William et sa femme, et l'équipe de soignants, bien sûr. Et c'est, d'après le cérémonial, le prince William lui-même qui a passé un petit coup de fil à sa grand-mère pour lui annoncer. Il devait ensuite prévenir son père Charles et son frère Harry, puis, ses beaux-parents. Voilà pour le volet familial. 


Ensuite, place au gouvernement. Miguel Head, secrétaire particulier de William, devait quant à lui avertir Teresa May, la Première ministre, qui, à son tour, avait pour mission de prévenir les membres du gouvernement et les représentants des institutions du pays avant que le secrétaire privé de la Reine informe les gouverneurs-généraux des Royaumes du Commonwealth de l'événement. 


A la maternité, l'un des gynécologues devait, lui, établir l'acte de naissance officiel. Celui-ci doit ensuite être remis aux aides royaux et sous escorte policière, amené à Buckingham, où il sera exposé sur un chevalet, derrière les grilles du palais. Dans Londres, 62 coups de canons devaient être tirés depuis la Tour de Londres et 41 depuis Green Park tandis que le drapeau devait être hissé sur les bâtiments officiels au son des cloches de Westminster. 

Quel sera son ordre dans la succession au trône britannique ?

Depuis 2011, l'ordre de succession au trône britannique a été "chamboulé". Depuis cette date, l'ordre est celui de la primogéniture sans distinction de sexe. C'est donc l'enfant le plus âgé du souverain qui hérite du trône. Ainsi, dans l'ordre on trouve : le prince Charles, son fils William, puis George, Charlotte et le troisième enfant du couple. 

On attend un prénom traditionnel

Le prénom devrait être (très) traditionnel, à l'instar de George Alexander Louis de Cambridge et Charlotte Elizabeth Diana de Cambridge, les deux enfants du couple. Pour les bookmakers, c'est sûr : l'enfant s'appellera Arthur, Albert ou James. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Royal baby n°3

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter