Ruinée, Linda de Suza lance un appel à l'aide

People
APPEL À L'AIDE - La célèbre chanteuse portugaise, Linda de Suza connue notamment pour sa chanson "La valise en carton", vient de lancer un appel à l'aide sur les ondes de RTL. Malgré le succès de son titre vendu à deux millions d'exemplaires, elle n'a plus un sou.

Elle s'était déjà confiée sur le sujet l'année dernière, dans France Dimanche mais en un an, ses soucis financiers n'ont pas été résolus. Linda de Suza est dans le pétrin : elle n'a plus d'argent. Avec plus de deux millions d'exemplaires de son titre vendus, on aurait pu penser que cela lui permettrait de couler des jours heureux à l'abri des soucis pécuniaires. Or, il n'en est rien : la chanteuse est ruinée.

La raison ? "Mes producteurs ne m'ont jamais déclarée aux caisses de retraite", confiait-elle à France Dimanche en mars 2014. Dix mois plus tard, la situation ne s'est pas arrangée. Elle est toujours sans le sou et sa situation ne s'est toujours pas éclaircie auprès de l'administration.

"Je n’ai même pas de quoi ache­ter à manger pour mon chien"

Dans une interview accordée à RTL , ce vendredi 16 janvier, l'ex-star de la chanson âgée de 66 ans se dit épuisée de devoir faire face aux difficultés financières. "Je n'ai rien, je ne possède rien", dit-elle. "Je n’ai même pas de quoi ache­ter à manger pour mon chien", précise la chanteuse. Cet appel à l'aide, elle le souhaitait pour tenter de débloquer une situation qui lui parait inextricable depuis des années.

"Je suis rentrée en France en 1970 et de 70 à 78, j'étais femme de chambre. J'ai cotisé. Après je deviens artiste, et voilà que les flics, les renseignements généraux disent que je suis rentrée en France en décembre 79, en me mettant un nouveau numéro de séjour et puis, en disant que je suis profession libérale. Donc voilà, il n'y a pas de cotisation. Je n'ai rien, je ne possède rien. Des millions de livres vendus, des millions de disques vendus et puis, j'ai rien", a-t-elle déclaré sur les ondes de nos confrères, espérant qu'une oreille de l'administration tombe sur son témoignage.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter