Rumeurs d'infidélité : Justin Timberlake reconnaît "une grave erreur de jugement" et présente ses excuses à Jessica Biel

Rumeurs d'infidélité : Justin Timberlake reconnaît "une grave erreur de jugement" et présente ses excuses à Jessica Biel

MEA CULPA - Pointé du doigt par les médias anglo-saxons la semaine dernière après la publication de photos le montrant très proche d'une autre jeune femme, le chanteur est sorti de son habituelle réserve pour évoquer publiquement sa vie privée sur Instagram jeudi 5 décembre.

Il a lancé sa carrière solo avec "Cry me a river", chanson iconique dans laquelle il évoquait sa rupture très médiatique avec Britney Spears. Rupture qui aurait été causée par un écart de conduite adultérin de cette dernière. Dix-sept ans plus tard, voilà que Justin Timberlake se retrouve dans la même position que son ex-petite amie. Vilipendé, humilié sur les réseaux sociaux depuis la publication par The Sun la semaine dernière d'une série de photos et d'une vidéo le montrant complètement ivre et surtout très proche de l'actrice Alisha Wainwright.

Les clichés, dévoilés le 23 novembre, ont été pris à la Nouvelle-Orléans où les deux comédiens sont actuellement en tournage. La main de la jeune femme de 30 ans est tantôt dans celle du chanteur, tantôt sur son genou. Le tout alors que JT ne porte pas son alliance. Suffisant pour inquiéter la presse people anglo-saxonne qui, depuis une semaine, fait ses gros titres sur une possible infidélité de l'interprète de "Sexy Back" qui - rappelons-le - est marié à Jessica Biel avec qui il a un petit Silas, 4 ans.

J'avais beaucoup trop bu ce soir-là (...). Ce n'est pas un exemple que je veux donner à mon fils- Justin Timberlake

L'affaire aurait pu en rester là si Justin Timberlake, habituellement plutôt discret sur sa vie privée, n'avait pas lâché un communiqué aussi étrange qu'inattendu sur son compte Instagram jeudi 5 décembre. En substance ? Oui, il a fait une bêtise mais non, ce n'était pas aussi grave que les médias veulent bien le dire. "Je garde mes distances avec les potins autant que je peux, mais pour ma famille je pense qu'il est important de réagir à certaines rumeurs qui blessent ceux que j'aime", commence-t-il dans ce court texte tapé depuis l'application Notes de son smartphone. On n'arrête pas le progrès... 

Il poursuit : "Il y a quelques semaines, j'ai fait preuve d'une grave erreur de jugement - mais que ce soit bien clair - il ne s'est rien passé entre ma partenaire de jeu et moi".

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Justin Timberlake (@justintimberlake) le

Justin Timberlake reconnaît "avoir beaucoup trop bu ce soir-là" et "regrette son comportement". "J'aurais dû faire preuve d'un meilleur jugement. Ce n'est pas un exemple que je veux donner à mon fils. Je m'excuse auprès de mon incroyable femme et de ma famille pour les avoir mis dans une situation si embarrassante. Je me consacre désormais entièrement à être le meilleur mari et le meilleur père possible. Ce n'est pas ce que j'ai fait là. Je suis incroyablement fier de travailler sur 'Palmer'. J'ai hâte de continuer à tourner ce film et je suis excité que les gens le voient", conclut-il. 

Lire aussi

On comprend bien son envie de redorer son image quelque peu écornée de gendre idéal mais on se demande aussi bien pourquoi Justin Timberlake accorde une telle importance à commenter ces spéculations. Si rien ne s'est passé, pourquoi interpeller sa femme de manière si publique ? Internet se régale déjà de la situation en reprenant les paroles de ses chansons, dont "What comes around goes around" ("Qui sème le vent, récolte la tempête"). 

Certains s'imaginent déjà un nouveau scandale à la Brangelina, qui s'étaient rencontrés sur le tournage de "Mr and Mrs Smith", provoquant le divorce de Brad Pitt et Jennifer Aniston. L'histoire aura en tout cas permis d'offrir un peu de lumière au film "Palmer", actuellement en production donc. Vivement la tournée promotionnelle !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France a rapatrié plus de 20.000 personnes bloquées au Maroc

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Zemmour candidat : plusieurs médias et personnalités dénoncent l'utilisation d'images sans autorisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.