Sa séparation avec Paula Patton, le procès de "Blurred Lines" : Robin Thicke dit tout

Sa séparation avec Paula Patton, le procès de "Blurred Lines" : Robin Thicke dit tout

RÉACTION - Trois mois après le verdict rendu dans l'affaire qui opposait Pharrell Williams et Robin Thicke à la famille de Marvin Gaye, l'interprète de "Blurred Lines" a donné son sentiment sur ce procès et son étonnante déposition mais pas seulement. Il évoque aussi les erreurs faites après sa séparation avec Paula Patton et ses tentatives (vaines) pour la récupérer.

Les deux dernières années ont été noires pour Robin Thicke. Le chanteur a été assigné en justice par la famille de Marvin Gaye qui l'accuse d'avoir plagié "Got to give it up" et il s'est séparé de son amour de jeunesse Paula Patton.

À LIRE AUSSI >> Ce qu'il faut retenir du procès qui oppose la famille de Marvin Gaye aux deux créateurs de Blurred Lines 

Avec le recul et un silence médiatique de nombreux mois, Robin Thicke a accordé une interview au New York Times dans laquelle il se livre sur ces derniers mois, ses erreurs et donne sa version de la fameuse déposition faite lors du procès et qui avait fait grand bruit. 

► Sur l'accusation de plagiat par la famille de Marvin Gaye 
En 2013, année de sortie de "Blurred Lines", la famille du défunt artiste voit rouge. Pour eux, le carton de l'année est une vulgaire copie de "Got to give it up" sorti en 1977. Bien décidé à obtenir réparation pour ce qu'ils considèrent comme étant un plagiat, les descendant de Marvin Gaye portent l'affaire devant la justice et obtiennent 7,3 millions de dollars. Pharrell Williams et Robin Thicke ont fait appel. Le procès devrait être fixé dans les prochains mois. 

Son explication : 
"La plupart des hits, se font en cinq minutes (…) Pourquoi voudrais-je ou devrais-je voler la musique de quelqu'un pour faire ma musique ? L'inspiration peut être subliminale et en tant que compositeur, évidemment que vous devez essayer de créer un sentiment qui vient du cœur. Vous pouvez être inspiré par la grandeur de ceux qui vous entoure".

► La déposition dans laquelle il reconnait avoir été sous l'emprise de drogue et d'alcool durant la création de "Blurred Lines"

Malheureusement pour Robin Thicke, cette dernière coïncide avec sa séparation d'avec Paula Patton, son amour de lycée. Lors de cette déposition pour contrer les accusations de la famille Gaye, Robin Thicke a expliqué qu'il n'avait pas pu plagier le morceau "Got to give it up", car il était sous l'emprise de l'alcool et de la drogue. Et pour appuyer ses dires, Robin Thicke explique "la réalité c'est que Pharrell avait le rythme et qu'il a écrit presque chaque partie de la chanson". "J'étais juste chanceux d'avoir été là au bon moment", a reconnu Robin Thicke dans sa déposition. Un cocktail détonnant qui lui a couté son mariage avec Paula Patton.

Son explication : "J'étais pris dans une tourmente personnelle à l'époque et je reconnais avoir été négligent sur le sujet. Mes problèmes étaient tout ce qui comptait pour moi à l'époque. C'est pourquoi j'ai utilisé le terme négligence pour décrire mon attitude. En réalité, ce qui se passait dans ma vie personne m'importait plus que tout et j'ai perdu pied".

► Sa prestation embarrassante lors de la cérémonie des BET Awards en 2014

Lors de la cérémonie, Robin Thicke s'était installé au piano et avait déclaré qu'il dédiait cette chanson à Paul Patton avec qui il venait de se séparer puis avait chanté "Forever Love", l'un de ses titres. Un moment gênant pour le public qui avait bien compris que c'était une interprétation faite dans le but de faire revenir Paula Patton, avec qui il venait de se séparer.

Son explication : "Je suis rentré chez moi et mon meilleur ami depuis 20 ans, Craig Crawford, m'a dit qu'en chantant cette chanson, j'agissais comme une ventouse vis à vis de Paula. Son avis m'a touché car je pensais que cette chanson était romantique. En réalité, c'était un moment embarrassant. Il m'a conseillé de me faire discret pendant un moment, ce que j'ai fait. J'ai passé du temps avec mon fils et ma famille ainsi que mes amis proches. En m'éloignant, tout s'est éclairci (...) Marcel Proust appelle cela sursaturation. Quand le passé, le présent et l'avenir deviennent très clairs en un instant. Pour moi, c'est arrivé après la prestation aux BET Awards 2014. " 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : un premier cas confirmé en Île-de-France

Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

Présidentielle : "Eric Zemmour n'a pas la capacité d'aller au second tour", assure Marine Le Pen

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.