Quand Jason Priestley de "Beverly Hills 90210" a mis son poing dans la figure d'Harvey Weinstein

Quand Jason Priestley de "Beverly Hills 90210" a mis son poing dans la figure d'Harvey Weinstein

BAGARRE - Son nom est bien connu des fans de la série "Beverly Hills 90210" et pour cause, dans les années 1990, Jason Priestley interprétait le rôle de Brandon Walsh, le gentil garçon bien sous tout rapport. L'acteur, lui aussi, a une histoire avec Harvey Weinstein, comme il vient de l'annoncer sur Twitter. Dans une série de tweets, il révèle qu'il a frappé le producteur au milieu des années 90, lors d'une soirée.

Il semblerait que tout le monde à Hollywood ait un contentieux avec Harvey Weinstein, le producteur accusé de harcèlements, d'agressions sexuelles et de viols par de nombreuses actrices et autres employées de l'industrie du cinéma. La semaine dernière, Peter Jackson, le réalisateur du Seigneur des Anneaux révélait que le producteur avait orchestré une campagne destinée à salir Ashley Judd et Mira Sorvino. Le réalisateur du Seigneur des Anneaux a ajouté n'avoir pas eu directement connaissance d'accusations de comportements sexuels déplacés à l'encontre de M. Weinstein mais avait expliqué que le producteur avait fait pression sur lui pour qu'il n'emploie pas Ashley Judd ou Mira Sorvino. 


Deux actrices qui ont été parmi les premières à accuser Weinstein. Sur Twitter, Mira Sorvino a réagi en disant que les propos de Jackson ne faisait que confirmer ce qu'elle suspectait et qu'elle en était malade. Une jeune femme a ensuite répondu à l'actrice qu'elle ne serait pas surprise que la carrière de son ami, Jason Priestley, ait subi le même sort, révélant que l'acteur avait frappé le producteur au cours d'une soirée. Ce que l'acteur, aujourd'hui âgé de 48 ans, a confirmé dans une série de tweets. 

Je lui ai collé mon poing dans la figureJason Priestley

Il raconte que la scène s'est déroulée en 1995, lors de la Miramax Party, organisée après la cérémonie des Golden Globes. "Harvey m'a dit que je devais partir", raconte l'acteur.  "J'étais donc sur le départ lorsqu'il m'a attrapé le bras et m'a dit 'qu'est-ce que tu fais ? Je lui ai répondu 'Tu m'as dit de partir, je pars'".

Dans un autre tweet, il explique : "'Je n'ai jamais dit que tu devais partir', a-t-il répondu. 'Mais tu viens de me dire que je devais partir, à l'instant...' je lui ai répété. Cela commence à m'énerver. Il m'empoigne le bras plus fermement et me demande 'pourquoi est-ce que nous n'irions pas dehors pour en parler'. C'est tout ce que je voulais entendre".

"Je ne vais nulle part avec toi, ai-je répondu en le repoussant et je lui ai collé mon poing dans la figure. D'un coup, les agents de sécu' nous ont séparé et nous ont escortés dehors", détaille-t-il dans un autre message. 

Et de répondre à la jeune femme qui l'avait mentionné au sujet de sa carrière : "Je ne sais pas, Tara. Je sais simplement que je n'ai jamais travaillé avec Miramax et mon équipe était pétrifiée quand elle a appris ce que j'avais fait à cette soirée. Harvey était un homme puissant et mon équipe m'a fortement conseillé de faire un communiqué dans lequel je m'excusais", dit-il enfin. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

#BalanceTonPorc, le hashtag qui réveille les consciences contre le harcèlement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter