Secret Story 8 : Abdel Sellou, le vrai Driss du film "Intouchables" au casting

Secret Story 8 : Abdel Sellou, le vrai Driss du film "Intouchables" au casting

CASTING - C'est la grosse surprise de Secret Story 8. Abdel Sellou, l'homme qui a inspiré le personnage d'Omar Sy dans "Intouchables", est entré vendredi 18 juillet dans la Maison des Secrets. Son secret à lui ? "L'histoire de ma vie a fait près de 20 millions d'entrées au box-office. Metronews l'avait rencontré en 2012, à l'occasion de la sortie de son livre, "Tu as changé ma vie" (Michel Lafon).

Il est aussi déconneur et cash qu’Omar Sy, qui l’incarne à l’écran. Abdel Sellou nous a donné rendez-vous Aux saveurs du Maroc, dans le XVe à Paris, à deux pas du lieu où il a grandi et fait toutes ses "conneries", comme il le raconte dans Tu as changé ma vie (éd. Michel Lafon). Autour d’un thé à la menthe, le vrai héros d’Intouchables a fait son show. 

On vous a très peu vu lors de la sortie d’Intouchables. Pourquoi sortir un livre aujourd’hui ?
Je suis resté discret pour ne pas prendre la grosse tête. Elle est déjà assez grosse comme ça ! Je ne voyais pas vraiment l’intérêt de raconter ma vie. Ce bouquin, je l’ai écrit avant tout pour remercier Philippe Pozzo di Borgo. Car le vrai héros, c’est lui, pas moi. C’est aussi pour expliquer qui je suis et d’où je viens, pour éviter les préjugés. Je ne suis pas fier d’avoir été un petit délinquant. Mais je n’ai pas de remord non plus. J’ai fait des bêtises, comme tous les jeunes. Mais comme on dit, faute avouée, à moitié pardonnée...

Comment avez-vous vécu le succès du film ?
C’était incroyable, inattendu. Je pensais que personne n’aurait envie de voir un film avec un handicapé et un délinquant. J’ai eu l’impression de voir ma vie défiler devant mes yeux. Comme avant de mourir, sauf que je suis encore vivant ! C’est pas donné à tout le monde (Rires). Au fond, ma vie a été une succession de chances.


Comme celle d’être tombé sur Philippe Pozzo di Borgo ?
Oui. J’étais dans une voie sans issue quand je l’ai rencontré. Son handicap a été une chance pour moi. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Lui, il a pris perpèt, et moi, j’ai eu droit à une deuxième naissance. Philippe Pozzo di Borgo a balisé ma vie. Il a réussi là où tout le monde a échoué.
Vous dites que le film ne montre qu’une infime partie de tout ce que vous avez vécu avec lui... Intouchables ne montre que 2 % seulement de ce qu’on a vécu. On ne peut pas résumer quinze ans d’une vie en deux heures. Il y a tellement de choses. Je n’ai pas vécu pour en faire un film, ni écrire un livre. J’ai juste été acteur de ma propre vie.


Ça a été difficile de quitter Philippe Pozzo di Borgo ?
Mais je ne l’ai pas quitté. Nos relations ne sont peut-être plus les mêmes, mais on continue à se voir et à s’appeler très régulièrement. Et on délire toujours autant. C’est un peu comme un père et son fils. J’ai eu la chance d’avoir trois pères ! Chacun m’a apporté quelque chose, même si Philippe a été un cran au dessus.


Avez-vous rencontré Omar Sy pour le rôle ?

Je l’ai rencontré juste après la diffusion du film. Pas avant. Chaque fois que quelqu’un de l’équipe du film me contactait, je l’envoyais vers Pozzo. C’était plus simple. J’ai toujours préféré la discrétion. Omar est quelqu’un de simple et de délirant, qui n’a pas pris la grosse tête. Il était taillé pour ce rôle. Même si physiquement, on n’a rien à voir !


Vous devez être fier de voir votre vie portée au cinéma, même si elle n’a pas toujours été exemplaire ?
Oui. Je me dis que j’ai eu une vie délirante et bien remplie. Je ne l’ai pas gâchée. Tout ce que j’ai fait valait le coup. Plusieurs fois, j’ai failli mourir... mais de rire.


Vous êtes devenu chef d’entreprise au Maroc. A quoi ressemble votre vie aujourd’hui ?
Elle est toujours simple et banale. J’essaie de m’amuser et de vivre au maximum. Je continue à être acteur de moi même. Mais sans jouer la comédie.

Prenez le Metro de l'actu sur Facebook et Twitter

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

EN DIRECT - Migrants : "Des méthodes pas sérieuses", lance Emmanuel Macron à Boris Johnson... qui assume sa lettre

EN DIRECT - "Danse avec les stars", la finale : Michou éliminé, la victoire se jouera entre Tayc et Bilal Hassani

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.