"Sept à Huit" sur TF1 - David Hallyday revient sur la mort de son père : "Je n’ai pas pu lui dire au revoir"

People
SEPT À HUIT – Le fils de Johnny Hallyday a accordé sa première interview télévisée depuis la mort du chanteur. Les derniers jours, son décès, la bataille judiciaire avec Laeticia (dont il ne prononcera pas le nom dans l'interview). "J'ai l'impression qu'on a sali son image", explique-t-il, regrettant de n'avoir pu voir son père une dernière fois avant sa mort.

Il ne s'était pas encore exprimé publiquement à la télévision. Dans "Sept à Huit", David Hallyday est sorti de son silence avec pudeur. Si Laeticia Hallyday a pris la parole dans les médias il y a un mois, lui et sa sœur Laura Smet étaient restés jusqu'ici silencieux sur le conflit qui les oppose à leur belle-mère autour de l'héritage du chanteur. 


Dans une longue interview de dix-huit minutes  réalisée par Stéphanie Davoigneau,  le chanteur de 52 ans parle de son père, "un très bon père", évoque la polémique sur l'héritage ("Beaucoup de gens parlent d'argent mais un héritage c'est la preuve qu'on a existé"), sa place lors des obsèques, ses souvenirs mais aussi ses relations avec son père, "un mec génial". 

Il n'a pas pu lui dire adieu

"Je demande simplement le droit moral de nous quatre (les 4 enfants de la  star, ndlr), voilà, que ce soit partagé entre nous quatre", dit-il dans ce  premier entretien télévisé depuis un an. "Qu'on puisse avoir le droit de gérer son image, d'avoir en tout cas un droit de regard sur son image, et personnellement sur ce qui me liait avec lui,  c'est-à-dire la musique et rien du reste", ajoute David Hallyday, qui a aussi  écrit des chansons pour son père ("Mirador", "Sang pour sang"...). 


Ce qui lui manque le plus ? "Regardez des films d'horreur [avec Johnny] jusqu'à 5 heures du matin.. là on était peinard"... 

  

Le chanteur livre également son récit de l'après-midi qui précède la mort de son père. "Avez-vous pu le voir ?", lui demande la journaliste. "Non", réplique l’interprète de "Ma dernière lettre". "J’ai passé la journée à attendre de pouvoir entrer dans son bureau, où il était hospitalisé. Et je n’ai pas pu le faire". 

"Qui vous a interdit l’accès ?", insiste son interlocutrice. "Le staff médical qui était charge de ça, voilà. Je pense qu’ils avaient des consignes", répond le chanteur qui n'accuse personne mais qui explique que Laeticia n'est pas venue le voir de la journée pour lui expliquer les raisons de cette mise à l'écart. "Je n'ai pas pu lui dire au revoir", lance David Hallyday avec émotion. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter