Sharon Stone, frustrée : "J'aimerais que les hommes se jettent sur moi"

Sharon Stone, frustrée : "J'aimerais que les hommes se jettent sur moi"

People
DirectLCI
SOLO – Qu'il est loin le temps où Sharon Stone faisait fantasmer la terre entière. Dans une interview accordée à l'agence BANG Showbiz, l'actrice américaine estime que son image sexy fait peur aux hommes. Et la contraint désormais au célibat. La pauvre...

"Qu'est-ce que vous allez faire ? M'inculper pour fumage ?". Souvenez-vous : en 2001, Sharon Stone devenait une star planétaire en décroisant les jambes face à Michael Douglas lors de l'interrogatoire le plus sexy de l'histoire du cinéma. Depuis Basic Instinct, la comédienne américaine a vécu des hauts et des bas. Tant dans sa vie professionnelle que privée. Divorcée de l'homme d'affaires Phil Bronstein depuis 2004, la blonde peine à retrouver un compagnon "régulier". Un célibat qu'elle évoque avec franchise dans une interview accordée à l'agence BANG Showbiz .

"J'aimerais que davantage d'hommes se jettent sur moi", avoue la comédienne, aujourd'hui âgée de 57 ans. "Mais ce n'est pas le cas. Je pense que les gens croient que je suis 'trop' sexy et que ça leur fait peur. Ils croient au mythe. Alors que dans la réalité, je suis la fille avec les fringues trop larges et le sac rempli de bouquins. Les hommes adhèrent à l'idée que je suis un sex-symbol et ils ne se jettent pas sur moi, au contraire. Ils me fuient !".

Pas assez sexy à ses débuts

A ses débuts, Sharone Stone fut mannequin avant de se lancer dans une carrière d'actrice, décrochant son premier rôle dans Stardust Memories de Woody Allen en 1980. Mais si elle joue la jolie blonde aux côtés de Richard Chamberlain dans Allan Quatermain et les mines du roi Salomon, en 1986, difficile de l'imaginer en fantasme ambulant. Ce n'est que dix ans plus tard qu'elle se verra affublée d'une image de femme fatale. A l'occasion de la sortie de Total Recall, le film de SF de Paul Verhoeven avec Arnold Schwarzenegger, elle pose nue en une du magazine Playboy.

"C'est drôle parce que lors de la première partie de ma carrière, personne ne m'engageait car on ne me trouvait pas assez sexy (…) Lorsque Hugh Hefner a proposé de me mettre en une de son magazine sur les conseils d'une amie photographe, j'ai dit 'quoi ? Playboy ?' Ça me paraissait absurde et puis je me suis dit qu'il fallait bien que je mange, que je paie mon loyer. Et puis j'ai dit Ok. J'ai accepté de faire ces photos en noir et blanc où j'étais nue en haut et habillée en bas. Du jour au lendemain je me suis convaincue que j'étais sexy et j'ai décroché Basic Instinct." On connaît la suite...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter