"Si j’ai heurté des gens, j’en suis désolée" : Béatrice Dalle s’excuse après son message de soutien à Redoine Faïd

People
DirectLCI
MEA CULPA - Attaquée de toutes parts depuis qu'elle a posté sur Instagram un message de soutien à Redoine Faïd, échappé dimanche dernier de la prison de Réau, Béatrice Dalle s’est expliquée – et excusée - ce mardi martin sur RTL.

C’est un message qu’elle va longtemps regretter. Ce dimanche sur Instagram, la comédienne Béatrice Dalle, 53 ans, a choqué de nombreux internautes en saluant l’évasion de Redoine Faïd de la prison de Réau, en Seine-et-Marne. "Que Dieu te protège. Bravo Redoine Faïd, toute la France est avec toi, enfin moi en tout cas c’est sûr... Au revoir la pénitentiaire, au revoir... Bordel je vais danser le Mia pendant des heures pour fêter ça", écrivait-elle notamment. Avant de tancer à l’avance ses détracteurs : "Allez vous faire foutre et donner vos leçons de morale ailleurs que sur mon compte."


En l’espace de 24 heures, les propos de la comédienne ont fait le tour des réseaux sociaux, générant une immense majorité de commentaires négatifs, de nombreux internautes rappelant que Redoine Faïd a été condamné en avril dernier à 25 ans de réclusion pour le braquage raté qui a coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet en 2010. Plusieurs personnalités politiques, comme l'ancien candidat à l'élection présidentielle Nicolas Dupont-Aignan ou le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, ont eux aussi dénoncé ces propos.

Dans l’après-midi de lundi, Béatrice Dalle avait supprimé son commentaire – et la capture d’écran du fugitif qui allait avec – de sa page Instagram. Mais le mal était fait. Ce mardi matin, elle a fait son mea culpa, ou presque, sur les ondes de RTL. "Il faut que les gens se calment un peu. C’est juste un message sur Instagram qui a été mal interprété. Je me fais insulter de toutes parts parce que les gens pensent que je soutiens ce qu’il s’est passé il y a quelques années. Cette flic qui s’est faite descendre. Bien-sûr que je ne soutiens pas une chose comme celle-là bien évidemment."


Reste que l’actrice n’en démord pas : "Juste l’évasion est incroyable. Et sans violence. Donc l’évasion oui m’a épaté. C’était une réflexion peut-être con, j’en conviens, d’une actrice. Je ne suis pas une femme politique. Maintenant, si j’ai dit des conneries, si j’ai heurté des gens, j’en suis désolée".

Elle a été mariée à un détenu

Si Béatrice Dalle est sensible à l’évasion de Redoine Faïd, c’est sans doute parce qu’elle la renvoie à son parcours, à la fois professionnel et personnel.  En 1992, elle était en effet la vedette de "La Fille de l’air", un film de Maroun Bagdadi, inspiré de l’histoire vraie du braqueur Michel Vaujour, évadé de la prison de la Santé en 1986 à bord d’un hélicoptère par son épouse Nadine. Il sera de nouveau arrêté quelques mois plus tard lors d’un braquage, et renvoyé en prison. Il sera libéré en 2003 après avoir passé 27 ans derrière les barreaux.

En 2005, Béatrice Dalle s’était mariée avec Guénaël Meziani, de dix ans son cadet, condamné pour avoir violé, frappé et séquestré une de ses anciennes compagnes. Un homme qu'elle avait rencontré dans le cadre de son activité de bénévole auprès des prisonniers de droit commun. Mais à sa sortie, en 2009, leur relation se détériore. En 2012, la comédienne dépose plainte pour violences. L’année suivante, elle demande le divorce.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter