"Si vous ne voulez pas qu'on vous tire sur la culotte, ne devenez pas mannequin" : Karl Lagerfeld déclenche la colère de Rose McGowan

POLEMIQUE - Dans un entretien accordé au magazine "Numéro", Karl Lagerfeld s’en prend au mouvement Balance Ton Porc. Une prise de position choc qui n’a pas plu du tout à la comédienne Rose McGowan, l’un des accusatrices les plus virulentes du producteur Harvey Weinstein.

Il n’a jamais eu sa langue dans sa poche. Mais cette fois, il va (peut-être) le regretter. Dans une interview "vérité", accordée au magazine français Numéro, Karl Lagerfeld dit tout le mal qu’il pense du mouvement Balance Ton Porc, né dans la foulée des révélations de l’affaire Weinstein.


"J’en ai ras le bol. Et puis je ne mange pas de porc. Ce qui me choque, c’est que toutes ces starlettes ont mis vingt ans à se rappeler les événements. Sans parler du fait qu’il n’y a aucun témoin à charge", lance le directeur artistique de Chanel. "Cela dit, M. Weinstein, je le déteste", tempère-t-il, avant de reprendre de plus belle. 

"J’ai lu quelque part qu’il fallait maintenant demander aux mannequins si elles étaient à l’aise lorsqu’elles posaient. C’est la porte ouverte à toutes les fenêtres : à partir de ce moment-là, en tant que créateur, vous ne faites plus rien", poursuit le vétéran des podiums, 85 ans en septembre prochain.

Karl Lagerfeld prend l’exemple de Karl Templer, le styliste du magazine américain Interview, accusé de "comportements déplacés" par plus 50 ans mannequins, en février dernier. "Une fille se plaint qu’il lui a tiré sur la culotte et il se fait aussitôt excommunier par une profession qui jusque-là le vénérait", déplore-il. "On croit rêver. Si vous ne voulez pas qu’on vous tire sur la culotte, ne devenez pas mannequin ! Rejoignez plutôt l’Union des ursulines, il y aura toujours une place pour vous au couvent. Ils recrutent, même !".


Mis en ligne le 10 avril, cet entretien très cash a rapidement fait le tour du monde. Et déclenché de nombreuses réactions outrées sur les réseaux sociaux. La dernière en date, et pas des moindres ? Celle de la comédienne américaine Rose McGowan, l’une des premières à avoir témoigné contre Harvey Weinstein dans l’enquête récompensée cette semaine par le prix Pulitzer.

Il est temps pour vous de disparaître sous un coucher de soleil misogyneRose McGowan à propos de Karl Lagerfeld

La comédienne, star de la série "Charmed" au début des années 2000, affirme avoir été violée en 1997 par le sulfureux producteur, en marge du festival américain de Sundance. A l’époque, elle aurait accepté de garder le silence en échange de 100.000 dollars. Une affaire qu’elle relate dans sa biographie, Brave, parue en début d’année.


"Karl, j'ai lu vos horribles propos hier soir", écrit-elle à l’intention du directeur artistique de Chanel. "Elle m'a fait me sentir sale. Ce matin, j'ai rencontré Sœur Irene et elle m'a permis de me sentir légère", écrit la star de 44 ans en légende d’une photo postée sur son compte Instagram et sur laquelle elle pose avec une bonne sœur. 

"Je suis sûre que Sœur Irène vous pardonnera d'être un dinosaure misogyne", continue-t-elle. "Mais moi je pense que vous êtes une petite âme noire et je ne vous pardonne pas. Vous avez gagné tellement d'argent grâce au manque d'assurance des femmes, il est temps pour vous de disparaître sous un coucher de soleil misogyne."


Suivie sur Instagram par plus de 546.000 abonnés, la comédienne conclut son message par un hashtag "Boycott Chanel" qui ne devrait pas beaucoup plaire à la direction du géant du luxe français. Ni cette dernière, ni Karl Lagerfeld, n'ont réagi aux propos de Rose McGowan pour le moment.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

#BalanceTonPorc, le hashtag qui réveille les consciences contre le harcèlement

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter