Sinéad O’Connor publie une lettre ouverte incendiaire à sa famille

Sinéad O’Connor publie une lettre ouverte incendiaire à sa famille

DirectLCI
RANCUNE – Après avoir disparu pendant une journée, Sinéad O’Connor vient de publier une lettre ouverte à celui qui fut son premier mari. La chanteuse, dont les tendances suicidaires ne sont plus à cacher, lui reproche de l’avoir abandonnée et "laissée pour morte".

Sinéad O’Connor inquiète de plus en plus. Ces derniers mois, la chanteuse de "Nothing compares 2 you" a multiplié les tweets alarmants, menaçant par exemple ses proches de faire une overdose, avant de disparaitre pendant près de 10h ce dimanche 16 mai. Partie faire une balade à vélo autour de 13h, Sinéad O’Connor a depuis été retrouvée saine et sauve depuis par les autorités de l’Illinois.

Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Coutumière des messages insultants envers sa famille sur les réseaux sociaux, l’artiste de 49 ans a publié une lettre ouverte sur Facebook lundi soir. Celle-ci s’adresse à John Reynolds, son ex-producteur et premier mari (de 1989 à 1991), avec qui elle a eu un fils, Jake.

Des insultes envers son premier fils, son père et son premier mari

Voici comment la lettre débute (reprenez votre souffle, ça manque souvent de ponctuation) : "Tu diras à notre fils diabolique qu’une personne qui souffre de soucis médicaux dont les symptômes incluent des pulsions suicidaires n’est pas manipulatrice, alors que lui est une p***** de brute chauviniste comme son grand-père. ( …) Vous m’avez tous abandonnée pour AVOIR ETE SUICIDAIRE. VOUS BANDE DE P***** AVEREES. VOUS M’AVEZ LAISSEE POUR MORTE."

Le ton est donné. Sinéad O’Connor évoque successivement plusieurs membres de sa famille, ainsi que sa mère, morte dans un accident de voiture en 1985, un drame qui dévasta la chanteuse. "Jake dit qu’il sait que je souffre d’une maladie mentale et pourtant il saute sur l’infirme. DIS-LUI D’ARRÊTER DE FAIRE SEMBLANT DE S’INQUIETER SUR MA MORT. LE PETIT COUILLON MENTEUR. (…) Vous feriez tous bien de prier que je meure. Parce que je vais vous poursuivre en justice pour ce que vous m’avez fait, si je survis."

"Papa, tu as fait ça à ma mère. Tu t’en es sorti. Je suis plus forte qu’elle. Tu ne t’en sortiras pas cette fois. (…) Combien de femmes as- tu forcé à avorter, John ? As-tu compté ? J’ai arrêté de compter il y a environ 16 ans. (…) Aucun de vous ne me reverra pour ce que vous m’avez fait. Si je réussis à ne pas me tuer, vous paierez les coûts médicaux et continuerez d’être impliqués, puisque vous avez été et restez les coordinateurs de ma destruction émotionnelle et psychologique. (…) Je vous reverrai au tribunal. Je veux des dédommagements."

Il ne s’agira pas de la seule affaire judiciaire concernant Sinéad O’Connor. En effet, après la mort de Prince, elle a dénoncé sur les réseaux sociaux celui qu’elle imaginait être le dealer du musicien, Arsenio Hall. Celui-ci poursuit désormais la chanteuse irlandaise en justice pour diffamation et lui réclame 5 millions de dollars.

A LIRE AUSSI >> Sinéad O'Connor : retrouvée saine et sauve après une disparition inquiétante
 

Plus d'articles