Son futur show "spectaculaire", Johnny, l'amour... Les rares confidences de Mylène Farmer dans "Gala"

People

INTIME - En couverture du nouveau numéro de Gala, la chanteuse la plus énigmatique du paysage musical francophone y évoque sla préparation de sa prochaine série de concerts, qui démarre le 7 juin prochain, et le temps qui passe.

Son silence est d'or. A tel point que chacune de ses prise de parole constitue un événement. Mylène Farmer a coutume de parler à la fois avec retenue et passion de sa musique, de sa carrière, de ses fans. Pour eux, elle s'est lancée dans un "entraînement physique" mêlant "beaucoup d'endurance" et "un peu de musculation",  qui lui permettra d'assurer le marathon qu'elle débutera le 7 juin à Nanterre. Neuf concerts à guichets fermés qui réuniront chaque soir quelque 30.000 spectateurs, à qui elle veut donner le meilleur.

"Je souhaite garder l'humeur du show secrète jusqu'au bout", dit-elle dans le numéro de Gala daté du 30 janvier. "Mais le fait d'être 'en résidence' dans une salle fermée comme La Défense Arena permet d'envisager le très grand, le très haut, le spectaculaire", se contente d'annoncer la chanteuse. Elle annonce tout de même "une nouvelle collaboration avec [son] ami Jean Paul Gaultier, génial créateur".

"J'éprouve toujours le même frisson et la même joie à retrouver le public. J'aime à penser que le temps n'a pas d'emprise sur cette partie de ma vie", explique Mylène Farmer. Quand il s'agit d'évoquer ce temps qui passe justement, elle élude. Préférant citer Beaudelaire que de dire si oui ou non c'est quelque chose de douloureux pour elle. "Souviens-toi que le temps est un joueur avide / qui gagne sans tricher, à tout coup ! C'est la loi", dit-elle. La chanteuse concède que l'époque actuelle est devenue "ennuyeuse". Car elle "a tendance à formater la pensée et à uniformiser l'expression". 

En amour, il faut tout oser- Mylène Farmer

"Je suis frappée par l'interprétation que l'on fait de certains mots, certaines phrases, sortis de leur contexte. Les jugements hâtifs et la violence des préjugés font le bonheur des anonymes. Même la polémique est codifiée de nos jours", poursuit Mylène Farmer. "Johnny, mais encore Freddie Mercury, David Bowie ou George Michael pourraient-ils tracer le même chemin aujourd'hui ? A quoi sommes-nous en train de renoncer ?", s'interroge-t-elle. De Johnny Hallyday, elle dit qu'il est "totalement à part". "Sa vie, sa carrière et même sa mort sont hors du commun. Il reste une idole", déclare-t-elle.

Lire aussi

Mylène Farmer devient ensuite plus personnelle, vantant son sens de l'amitié "plutôt viril" et sa volonté de "ne jamais renoncer à celle qu'elle voulait être". Elle assure que "la liberté et l'amour sont compatibles, quand les règles du jeu sont claires". Sa définition de l'érotisme ? "Les histoires de fesses, je le confesse..." Car "en amour, il faut tout oser". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter