Stéphanie de Monaco : une princesse au service des animaux

People
Si la princesse monégasque Stéphanie de Monaco veut bien se plier aux devoirs du protocole royal, c'est avec bien plus de passion qu'elle prend soin de pensionnaires pas comme les autres.

Monaco... Ses rues étroites, ses voitures, boutiques et demeures luxueuses, ses spots imprenables sur la mer et... ses pensionnaires improbables. Non, il ne s'agit pas de millionnaires parmi tant d'autres, mais de Baby et Népal. Ces deux pachydermes résident désormais au domaine de Fontbonne, une propriété appartenant à la famille Grimaldi. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les éléphantes sont traitées comme des reines par Stéphanie de Monaco. La Princesse les a recueillies il y a déjà trois ans alors que, gardées dans un zoo à Lyon, elles étaient menacées d'euthanasie car atteintes de tuberculose. 

Une transmission royale à part

Au Prince Albert et à la Princesse Caroline, le Prince Rainier a transmis son attachement aux protocoles rigoureux. A Stéphanie, il a montré à quel point la cause animale méritait que l'on prenne soin d'elle. Et à moyens royaux, pas de limite ou presque. En 1954, alors qu'il effectuait un voyage diplomatique en Afrique, le Prince Rainier n'a pas pu s'empêcher de prendre avec lui dans l'avion des fauves et des singes en mauvaises postures dans l'espoir de les soigner. D'où la création à l'époque d'un Centre d'Acclimatation Zoologique au pied du palais. Un lieu où il flânait régulièrement pour rendre visite à ses petits protégés et qu'il s'est empressé de montrer de Grace de Monaco à l'époque où il la courtisait. 

Aussi, Albert, Caroline et Stéphanie n'ont jamais trouvé étrange de grandir au milieu de lamas, chameaux, zébus, lamas, rhinocéros et autres chimpanzés et hippopotames. A l'occasion des 20 ans de son règne, le Prince Rainier a aussi fondé, en vrai passionné, le Festival International du Cirque de Monaco. Un patrimoine culturel monégasque que Stéphanie s'efforce de faire perdurer depuis la disparition de son père en 2005. 

Une femme de coeur

Au-delà de son dévouement pour les animaux en détresse, Stéphanie de Monaco a une autre cause chère à son cœur, celle de la lutte contre le sida. Aussi, c'est avec le plus de détermination possible qu'elle a créé l'association Fight Aids Monaco pour soutenir les malades et améliorer leur conditions de vie en attendant que des traitements efficaces soient trouvés. 

Son engagement envers ces deux associations, son lien indéfectible avec sa famille... Il ne reste que peu de temps à l'interprète de Comme un ouragan, qui s'acquitte des devoirs royaux mais fuit autant que possible les événements mondains auxquelles elle est conviée presque chaque jour. Stéphanie de Monaco ou une Princesse en quête de quiétude et de normalité. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter