Stephen Collins, la star de "Sept à la maison" avoue des actes pédophiles : Hollywood lui tourne le dos

People

SCANDALE - Après les révélations fracassantes de TMZ au sujet de la star de "Sept à la maison" Stephen Collins, l'avenir de l'acteur semble bien sombre et la police de New York pousuit son enquête.

En moins de 24 heures, l'acteur est devenu un paria. Ce mardi 7 octobre, le site TMZ a publié un enregistrement dans lequel on entend l'acteur Stephen Collins reconnaître avoir eu gestes de nature pédophile. Cet enregistrement a fait l'effet d'une bombe outre-Atlantique et les premières conséquences n'ont pas tardé à se faire sentir pour l'acteur.

Au lendemain de la révélation de cette cassette, sa femme, Faye Grant, celle qui a enregistré ces confessions a tenu a préciser qu'elle n'était en rien responsable de la fuite de cette cassette dans la presse et pour l'acteur, c'est un avenir bien sombre qui s'annonce.

Démission des SAG Awards, déprogrammation de "Sept à la Maison" et éviction de "Ted 2"

Quelques heures après la divulgation de la bande sonore dans laquelle on entend l'acteur évoquer une liste qu'il souhaite divulguer et les détails de certains attouchements dont il s'est rendu coupable auprès de plusieurs jeunes filles dont une parente de sa première femme, Marjorie Weinman, ce dernier a démissionné de son siège à la commission de la Screen Actors Guild, le syndicat des acteurs de cinéma et de télévision aux États-Unis, qui décerne chaque année des récompenses. C'est le porte-parole de la commission lui-même qui l'a annoncé, ce mercredi 8 octobre. Par ailleurs, les rediffusions prévues de la série, "Sept à la Maison", ont toutes été supprimées suite aux révélations.

Stephen Collins a été évincé du nouveau film de Seth MacFarlane, "Ted 2", actuellement en tournage avec Mark Wahlberg et Amanda Seyfried, à New York. Enfin, la nuit dernière, une rumeur s'est propagée sur les réseaux sociaux après des tweets de l'actrice Donna D'Errico (Alerte à Malibu) qui, racontait qu'elle avait entendu des coups de feu venant de la villa de Stephen Collins, son voisin. "Ce gars de 'Sept à la Maison', vit tout près de chez moi et vient juste de se tirer une balle" a-t-elle twitté avant de supprimer son message. Fausse alerte , l'acteur n'était pas chez lui lors de ce tweet.

Les réactions des acteurs de "Sept à la Maison"

Les confessions de Stephen Collins ont fait réagir les acteurs de la série "Sept à la Maison", dans lequel il interprétait le bon père de famille, Eric Camden. Catherine Hicks qui jouait sa femme, a déclaré qu'il avait "toujours été un type bien" et que "lors du tournage de la série, entre 1996 et 2007, Stephen Collins n'a pas eu de comportement suspect avec les acteurs", a t-elle déclaré à TMZ.

Kyle Searles qui a travaillé avec Collins dans la série a exprimé sa surprise. "J'ai reçu un sms ce matin au sujet de cette affaire, alors j'ai écouté l'enregistrement. C'est un choc et je suis confus. Ce n'est pas la personne dont je me souviens. Je ne connais pas toute cette affaire mais il est de loin la personne la plus sympathique, avec laquelle j'ai travaillé jusqu'à maintenant", a confié l'acteur, toujours à TMZ.

"Une vengeance", pour l'avocat de Collins

Pour l'avocat de Stephen Collins, Mark Kaplan, tout cela n'est qu'un règlement de comptes. "Lors de l'audience du divorce entre mon client et son femme, Faye Grant a menacé de divulguer cette bande sonore à la presse si Stephen Collins refusait de lui donner des millions de dollars en plus de ceux auxquels elle avait droit légalement", a expliqué l'avocat.

"Quand ses demandes ont été refusées, Faye a tenté, sans succès, de diffuser la bande auprès de nombreuses personnes à la veille de l'audience de divorce. Elle n'a pas réussi", poursuit-il. Côté police, celle de New York a confirmé que l'unité spéciale des victimes de Manhattan enquêtait sur Stephen Collins.


 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter