Steven Seagal, futur gouverneur "hardcore" d'Arizona ?

Steven Seagal, futur gouverneur "hardcore" d'Arizona ?

DirectLCI
RECONVERSION – Le comédien américain Steven Seagal, 61 ans, spécialiste des bonnes vieilles séries B, songe à se présenter au poste de gouverneur d'Arizona. Le prolongement de son engagement auprès du shérif Joe Arpaio, un homme à poigne très... controversé.

Steven Seagal comme Arnold Schwarzenegger ? A l'instar de l'ex-Terminator, l'interprète de bons vieux nanars comme Nico, Echec et Mort ou encore Justice Sauvage, songerait sérieusement à se présenter à la prochaine élection pour le poste de gouverneur d'Arizona. Janice Brewer, l'élue républicaine sortante, n'a en effet pas le droit de se présenter pour un troisième mandat consécutif en 2014 en vertu de la législation en vigueur dans cet Etat du sud des Etats-Unis.

L'acteur, 61 ans, a évoqué la possibilité de lui succéder dans son émission de télé-réalité intitulée Steven Seagal - Lawman: Maricopa County . Car s'il ne fait plus trembler le box-office depuis un bon moment, ce spécialiste des arts martiaux a rebondi sur le petit écran. Depuis 2009, il est la vedette de plusieurs programmes relatant sa vie quotidienne. Sa vie de famille compliquée, sa deuxième carrière de chanteur... mais aussi son engagement auprès de Joe Arpaio, l'auto-proclamé "America's Toughest Sheriff" (le shérif le plus dur d'Amérique). Ca ne s'invente pas.

Son meilleur "pote" ? Le shérif le plus "dur" d'Amérique

Ce personnage haut en couleur, qui apparaît dans la télé-réalité de Steven Seagal, a fait de ce dernier l'un de ses adjoints. Il l'a également enrôlé parmi les 3 000 bénévoles civils qui patrouillent les rues des grandes villes de l'Arizona. Surtout Joe Arpaio fait partie des personnalités politiques qui ont mis en doute, ces dernières années, la validité du certificat de naissance de Barack Obama, utilisant ses propres services pour enquêter sur les origines de l'actuel locataire de la Maison Blanche.

Partisan d'une législation "dure" en matière d'immigration - l'Arizona est notamment frontalier du Mexique -, il a été accusé à plusieurs reprises d'abus de pouvoirs, de détournement de fonds, mais aussi de discrimination raciale dans le cadre d'un class action, actuellement étudiée par le ministre de la Justice. Dans sa nouvelle émission, Steven Seagal explique qu'il a discuté avec Joe Arpaio en personne de l'éventualité d'une candidature. Un sacré tandem en perspective...

Plus d'articles