"Stop in the name of love" : Diana Ross prend la défense de Michael Jackson

People

RÉACTION - Après Barbara Streisand, c’est au tour de Diana Ross de réagir au documentaire "Leaving Neverland", dans lequel deux hommes accusent Michael Jackson de les avoir violés lorsqu’ils étaient enfants.

Depuis la diffusion début mars de "Leaving Neverland" sur HBO, le showbiz américain se fait étonnamment discret. Si plusieurs membres de la famille de Michael Jackson ont défendu le chanteur, accusé de pédophilie par Wade Robson et James Safeshuck, aucune star de premier plan n’avait réagi à ce documentaire qui ébranle un mythe de la musique américaine. Jusqu’au  week-end dernier…

Dans une interview accordée au Times, publiée le 22 mars, Barbara Streisand a déclenché une vive polémique en déclarant  que "les besoins sexuels" du roi de la pop "étaient ce qu'ils étaient" et que les enfants en question étaient "heureux d’être là" (…) Ils ont tous les deux fini par se marier et par avoir des enfants, ça ne les a pas tués."

Diana Ross emboîte le pas de Barbara Streisand

Sévèrement critiquée sur les réseaux sociaux, notamment par le réalisateur de "Leaving Neverland" Dan Reed, la chanteuse a présenté des excuses publiques. "Je ne voulais en aucun cas minimiser le traumatisme que ces garçons ont vécu", a-t-elle écrit dans un communiqué. "Comme tous les survivants d'agression sexuelle, ils devront vivre avec ce poids pour le restant de leur vie.

Voir aussi

Ce samedi, une autre icône de la musique américaine a pris la parole au sujet du documentaire controversé. Et pas n'importe laquelle. La reine de la soul Diana Ross, 74 ans, s’est en effet fendue d’un message de soutien au chanteur dont elle fut très proche tout  au long de sa vie : 

"Voilà ce que j’ai sur le cœur ce matin. Je crois profondément que Michael Jackson représentait, et représente toujours, une force magnifique et incroyable, à mes yeux et aux yeux de beaucoup d’autres."

Diana Ross conclut sa missive par une référence au tube de son groupe, les Supremes : "Stop in the name of love" (Arrêtez au nom de l’amour - ndlr)." La chanteuse, qui a fait la connaissance de Michael Jackson à la fin des années 1970 - elle jouait avec lui dans la comédie musicale "The Wiz" - a toujours pris la défense de son cadet. Dans sa biographie, "Moonwalk", parue en 1988, ce dernier la présentait comme "une mère, une amante et une sœur".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter