Succession contestée de Johnny Hallyday : le précédent Alain Bashung et son fils déshérité

HÉRITAGE – Alors qu’une bataille médiatico-judiciaire fait rage autour du testament de Johnny Hallyday, contesté par ses enfants Laura et David, l’ex-femme d’Alain Bashung, décédé en 2009, raconte à nos confrères du JDD comment leur fils Arthur a lui aussi été déshérité par son père.

"C’est très violent à encaisser." Le constat est net. Chantal M., l’ex-femme d’Alain Bashung, est sans détours au moment d’évoquer le traumatisme vécu par son fils Arthur, le premier enfant du chanteur décédé en 2009. Lui s’appelle Baschung, avec le "c" volontairement ôté par son père, et ce traumatisme, c’est celui de son déshéritement. "Comme Laura et David Hallyday, Arthur n’a rien hérité de son père pour l’instant", explique au JDD l’ancienne compagne du monstre sacré du rock français. "Bien que la loi française stipule qu’il est impossible de déshériter un enfant, il est possible de la contourner. Ça a été le cas."  

Comme Laura Smet et David Hallyday, au cœur d’une bataille médiatico-judiciaire avec Laeticia Hallyday depuis leur décision de contester le testament de Johnny Hallyday les privant d’héritage, Arthur Baschung a connu la douleur d’être exhérédé. "Le lendemain de l’enterrement de son père, en mars 2009, Arthur a eu le choc de recevoir le testament", indique encore Chantal M. dans cette longue interview accordée au journal dominical. "Alain avait laissé à sa veuve [Chloé Mons] tous ses droits d’auteur, bénéfices artistiques, biens, meubles et effets personnels." 

La vraie blessure, c’est le déni de reconnaissanceChantal M., ex-compagne d’Alain Bashung, dans le JDD

"Concrètement, jusqu’à la mort de sa belle-mère, qui n’est pas beaucoup plus âgée que lui [45 ans, il en a 34], Arthur ne pourra rien percevoir", poursuit-elle, soulignant avoir "replongé" dans l’histoire de son fils à la (dé)faveur de l’actualité. "De plus, il n’a aucun droit de regard sur l’utilisation de l’image de son père. Un héritage, ce sont aussi des souvenirs. Arthur avait demandé à récupérer une guitare qu’Alain lui avait promise, ainsi qu’une collection de 33‑tours de rock qu’il avait mise de côté pour lui et des cassettes audio portant son prénom qui contenaient des enregistrements que père et fils avaient faits ensemble. Arthur n’a rien eu. Aucun souvenir." 

En vidéo

Johnny Hallyday : la guerre des clans autour de l'héritage

Si elle évoque une "période de grand déballage", l’ancienne épouse de d’Alain Bashung dit avoir voulu prendre la parole par solidarité avec les enfants déshérités de Johnny Hallyday. "Cela servira peut-être à David et Laura", estime-t-elle. "C’est une façon de leur témoigner mon soutien, pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas les seuls dans cette galère. L’argent n’est pas tout. La vraie blessure, c’est le déni de reconnaissance."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Johnny Hallyday : la mort d'un géant

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter