Suicide de L'Wren Scott : Mick Jagger "ne comprend pas"

Suicide de L'Wren Scott : Mick Jagger "ne comprend pas"

DirectLCI
DISPARITION - Mick Jagger a écrit mardi 18 mars, sur son site internet qu'il n'arrivait "pas à comprendre" le suicide lundi de sa compagne, la styliste américaine L'Wren Scott, "son amour et sa meilleure amie".

Le chanteur vit un véritable drame depuis l'annonce du décès de sa compagne, L'Wren Scott. Cette dernière a été retrouvée pendue dans son appartement de New York alors que Mick Jagger devait entamer une tournée en Australie. 

Sur sa page Facebook, le chanteur des Rolling Stones a fait part de sa douleur, de son incompréhension et a tenu à remercier ses fans pour le soutien qu'ils lui apportent dans ce moment de douleur extrême. 

"Je ne parviens pas à comprendre comment mon amour et ma meilleure amie a pu mettre fin à ses jours de manière aussi tragique. On a passé de nombreuses années merveilleuses ensemble et on a bien profité de la vie", écrit le chanteur sur son compte Facebook, au dessus d'une photo en noir et blanc de sa défunte compagne.

"Je ne l'oublierai jamais"

"Elle avait une grande présence et son talent était admiré de tous, de moi le premier. Je ne l'oublierai jamais", ajoute Mick Jagger, qui se dit touché par les nombreux hommages et messages de soutien. Sa compagne de longue date a été retrouvée morte lundi dans son appartement new-yorkais, une nouvelle qui l'a "anéanti", a fait savoir lundi son porte-parole, et amené les Stones à annuler leur concert prévu pour mercredi à Perth, en Australie.

Agée de 49 ans, l'ex-mannequin de 1,93 m a été retrouvée pendue par un assistant lundi matin, selon les médias américains. Elle partageait la vie de Mick Jagger, 70 ans, depuis 2001, après qu'il s'est séparé de Jerry Hall. L'Wren Scott, dont les créations étaient portées par des stars comme Madonna, Angelina Jolie, Nicole Kidman ou encore Michelle Obama, était une styliste réputée aux Etats-Unis. Sa marque était distribuée dans les boutiques chic du monde entier. Mais sa maison, LS Fashion Limited, était criblée de dettes, comme l'attestent les comptes de la société, dont le siège est à Londres.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter