Tarantino s'excuse auprès de celle qui a accusé Polanski de viol, 15 ans après l'avoir mise en doute

Tarantino s'excuse auprès de celle qui a accusé Polanski de viol, 15 ans après l'avoir mise en doute
People

MEA CULPA - Le célèbre réalisateur a fait son mea culpa, quelques jours après la réapparition d'une interview datant de 2003 où il mettait sérieusement en doute les déclarations de Samantha Geimer, qui avait accusé Roman Polanski de viol alors qu'elle était âgée de 13 ans.

"Je tiens à m'excuser publiquement auprès de Samantha Geimer pour mes remarques cavalières lors du "Howard Stern Show", spéculant à son sujet et sur le crime qui a été commis sur sa personne. 15 ans plus tard, je réalise combien j'avais tort. Samantha Geimer a été violée par Roman Polanski. Quand Howard a parlé du sujet, j'ai maladroitement joué l'avocat du diable, pour le simple plaisir d'être provocateur. Je n'ai pas pris Samantha Gemer en considération et je suis sincèrement désolé pour ça."

Quelques jours après la réapparition d'une interview de 2003 dans laquelle il défendait Roman Polanski, accusé de viol, Quentin Tarantino a présenté ses excuses auprès de celle qui avait porté plainte à l'époque, alors qu'elle n'avait que 13 ans. 

A la question de savoir pourquoi Hollywood appréciait autant le cinéaste, "cet homme fou, ce réalisateur qui a violé une jeune fille de 13 ans", Quentin Tarantino avait répondu : "Il n’a pas violé une fille de 13 ans. Il a eu un rapport sexuel avec une mineure. Ce n’est pas un viol." Car, selon lui, un viol "implique de la violence". 

Lire aussi

Alors qu’une participante à la conversation avait rappelé que Samantha Geimer ne voulait pas de relation sexuelle - elle avait consommé de la drogue auparavant -, le réalisateur de Pulp Fiction, qui doit prochainement réaliser un film sur le meurtre de Sharon Tate, l'épouse assassinée de Polanski, avait répondu : "Si, elle le voulait, elle sortait avec lui !" "Je ne crois pas que ce soit un viol, surtout concernant cette fille de 13 ans qui aimait faire la fête", a-t-il ajouté. Il avait ensuite avancé que la jeune fille avait porté plainte sous l’influence de sa mère.

Samantha Geimer, 54 ans aujourd’hui, avait demandé à la justice de clore ce dossier. Elle se dit "fatiguée". Au mois d’août, un juge de Los Angeles a refusé de clore l’affaire. Selon lui, "la société a intérêt à ce qu’une justice équitable soit rendue, ce qui ne peut être satisfait que par la continuation des poursuites". Après l'émergence de cette interview, elle avait dit au Daily News qu'elle n'était "pas énervée, mais se sentirait probablement mieux si [Tarantino] réalisait aujourd'hui combien il avait tort, après 15 ans, après avoir entendu les faits. Ne vous sentez pas mal pour moi, je vais bien".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter