Une Française accuse Roman Polanski de l'avoir violée en 1975

Une Française accuse Roman Polanski de l'avoir violé en 1975
People

ACCUSATIONS - Valentine Monnier, une photographe Française, accuse ce vendredi Roman Polanski de l'avoir violée en 1975, dans son chalet en Suisse, alors qu'elle était à peine majeure. Le principal intéressé "conteste fermement", a fait savoir l'avocat du réalisateur auprès du Parisien.

Elle fait son propre "j'accuse". Dans un texte publié ce vendredi 8 novembre par Le Parisien, Valentine Monnier accuse Roman Polanski de l'avoir violée en 1975, en Suisse, alors qu'elle avait 18 ans. Cette prise de parole de la Française, aujourd'hui photographe mais passée par le mannequinat et la comédie,  s'ajoute aux témoignages de faits semblables dénoncés par trois autres femmes ces neuf dernières années. 

Lire aussi

"Ce fut d'une extrême violence"

Valentine Monnier n'a pas déposé plainte, notamment car les faits présumés sont désormais prescrits. Alors pourquoi "accuser aujourd’hui", comme titre le quotidien ? Elle explique avoir pris cette décision en réaction à la sortie en France du prochain Polanski, ce mercredi. Intitulé "J'accuse", en référence à l'affaire Dreyfus, cette histoire ferait écho, selon les mots du cinéaste, à sa propre histoire, lui qui s’estime "harcelé" et "persécuté". Un parallèle jugé "obscène", par une partie de la presse, comme
le magazine Variety

Venue skier chez lui à Gstaad, en Suisse, Valentine Monnier n'avait "aucun lien avec lui, ni personnel, ni professionnel et le connaissais à peine", mais était accompagnée d'une amie. "Ce fut d'une extrême violence, après une descente de ski", écrit-elle. "Il me frappa, me roua de coups jusqu'à ma reddition puis me viola en me faisant subir toutes les vicissitudes." Une mise en cause que l’avocat du cinéaste, Hervé Temime, réfute. Il affirme au Parisien que le réalisateur, toujours sous le coup de poursuites de la justice américaine, "conteste fermement toute accusation de viol" et observe que ces faits allégués "n'ont jamais été portés à la connaissance de l'autorité judiciaire".    

Voir aussi

Ce récit fait en tout cas écho à celui de Renate Langer. En septembre 2017, cette ex-actrice a déposé une nouvelle plainte pour viol, affirmant elle aussi avoir été agressée à Gstaad, trois ans plus tôt, alors qu'elle avait 15 ans. Une incrimination rejetée par la justice suisse en raison de la prescription

Pour rappel, Roman Polanski est toujours interdit d'entre sur le territoire américain. Soupçonné d’avoir drogué et violé une mineure, Samantha Gailey, en mars 1977, lors d’un reportage photo dans la villa, le réalisateur a toujours nié en bloc, et a fui la justice étasunienne. Il reconnait cependant avoir eu une relation sexuelle avec l’enfant. Elle n’avait alors que treize ans, quand il en avait 43. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter