Testament contesté de Johnny : "Comment on peut faire ça ?" : Didier Barbelivien soutient David et Laura

PRISE DE POSITION - Sur LCI ce mercredi, le chanteur compositeur interprète, qui a écrit pour Johnny Hallyday, soutient les deux aînés du chanteur. Selon lui, "ils ne sont pas moins orphelins de leur père que les deux petites".

Il faut choisir son camp. Dans la guerre des clans ouverte par la succession de Johnny Hallyday, chaque jour, une personnalité sort du bois. Doit se prononcer sur LA question, et annoncer dans quel camp elle se place. Jean Réno et Hélène Darroze soutiennent le clan Boudou, Eddy Mitchell, Mimi Mathy, Jacques Dutronc,  pour Laura et David. D’autres, comme Line Renaud ou Dany Boon, sont restés sur un prudent silence. Pour, contre, ne se prononce pas. 


Ce mercredi, Didier Barbelivien, interviewé par LCI, annonce lui aussi son soutien inconditionnel aux deux aînés du rockeur.

Ils ne sont pas moins orphelins de leur père que les deux petitesDidier Barbelivien

Le chanteur compositeur interprète, qui a écrit pour Johnny Hallyday (notamment Elle m'oublie), comprend les déclarations récentes de Nathalie Baye et Sylvie Vartan, qui sont récemment entrées dans l’arène, pour soutenir leurs enfants. "Renier les enfants, c’est renier aussi la vie qu’on a eue avec ces femmes-là, dire ça n’a pas existé, c’était comme ça. Ben non c’était pas comme ça. L’histoire le prouve, tous les Français le savent."

Il reste dubitatif devant le testament de Johnny, qui oublie ses deux aînés. "Comment on peut faire ça ? Comment Laeticia ait accepté que ce soit ça ? Cela me choque." Plus qu'une histoire de clans, il pense à David et Laura : "Ils ne sont pas moins orphelins de leur père que les deux petites, et surtout du droit moral qui est attaché à leur personne, cela me semble très important dans l’identité de quelqu’un." L’artiste se dit attristé du bras de fer judiciaire et médiatique car pour lui ce n’est pas le souvenir qu’on doit garder du rocker.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Succession de Johnny Hallyday : le grand déballage

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter