Testé positif au Covid-19 en avril, le prince William n’a rien dit "pour ne pas inquiéter"

Testé positif au Covid-19 en avril, le prince William n’a rien dit "pour ne pas inquiéter"

SHOCKING - La presse britannique révèle lundi 2 novembre que le futur roi d’Angleterre a gardé secret son diagnostic en pleine pandémie. De quoi agacer les journalistes spécialistes de la famille royale, persuadés que ce silence aura des répercussions à l’avenir.

Il s’était amusé à dire qu’il "propageait" le coronavirus lors de son ultime déplacement officiel en Irlande du Nord avant le confinement en mars. Sans se douter qu’un mois plus tard, il serait lui-même rattrapé par le virus. Le prince William a été testé positif au Covid-19 en avril, selon des informations publiées par The Sun lundi 2 novembre et confirmées par la BBC.

Le tabloïd rapporte que le père de famille de 38 ans "a connu des difficultés respiratoires". Quelques semaines plus tôt, son père le prince Charles et le Premier ministre Boris Johnson avaient annoncé souffrir de la maladie. Le chef du gouvernement britannique avait même passé plusieurs jours en réanimation. Mais l’héritier du trône a fait le choix de ne pas communiquer sur son état de santé "pour ne pas inquiéter la nation" alors que le Royaume-Uni entrait en isolement forcé.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

Aperçu sans masque avec sa grand-mère mi-octobre

Au lieu de ça, William s’est mis au vert avec sa famille dans leur résidence de Anmer Hall et a enchaîné les engagements. 14 en l’espace d’un mois, tous tenus par téléphone ou en visioconférence. L'entourage du prince, deuxième dans la ligne de succession de la reine Elizabeth II, n'a pas directement réagi aux révélations du Sun. Mais les journalistes spécialistes de la famille royale britannique s'interrogeaient sur le bien-fondé de ce silence médiatique. "La décision a sans doute été prise en toute bonne foi, mais des questions pourraient s'élever sur l'appréciation de cacher une information si importante au public, qui préfère souvent que leurs figures publiques soient honnêtes et sincères", écrit Chris Ship pour ITV News.

Lire aussi

"Le Royaume-Uni attend de l'honnêteté de ses figures publiques, en particulier pendant une pandémie. Cela pourrait être une dissimulation qui poursuivra William et ceux qui le conseillent", ajoute Richard Palmer, correspondant royal pour le Daily Express. Le prince William n'a repris ses activités en public qu'en juin. Et c'est sans masque qu'il a accompagné sa grand-mère Elizabeth II lors de sa première sortie en publique le 15 octobre. Une image à contre-courant des règles sanitaires imposées par le gouvernement britannique, dont s'était justifié Buckingham Palace en affirmant que toutes les personnes rencontrées par la reine avaient été testées en amont. L'Angleterre débutera un deuxième confinement dès ce jeudi alors que plus d'un million de Britanniques ont été touchés par le virus. Le nombre de morts dus au Covid-19 s'élève à 46.717 outre-Manche.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde produira plus de 100 millions de doses du vaccin russe

EN DIRECT - La légende Diego Maradona a été inhumée auprès de ses parents

Lire et commenter