Tom Hanks tape à son tour sur Donald Trump : "C'est mal, point"

Tom Hanks tape à son tour sur Donald Trump : "C'est mal, point"

COLÈRE - L'acteur américain n'a pas goûté, mais alors pas du tout, aux propos dégradants et misogynes du candidat républicain issus d'une vidéo tournée il y a dix ans. "J'ai été offensé en tant qu'homme, pas en tant que mari ou père (...). Ce n'est pas correct au travail, ce n'est pas correct dans un vestiaire", a-t-il martelé dans une interview à PA. Avant de livrer une analogie très éclairante pour inciter les Américains à voter dans un mois.

Il n'a le calme de son personnage Robert Langdon qu'en apparence. Tom Hanks était aussi remonté que Robert De Niro, mais un peu moins direct, contre Donald Trump, chez qui les scandales se succèdent. En promotion pour Inferno, le prochain film inspiré d'un roman de Dan Brown, l'acteur américain n'a pas échappé à quelques questions d'actualité sur la présidentielle qui approche à grands pas outre-Atlantique. "Vous avez entendu comment se passent les élections chez nous ? C'est fou", lance-t-il au journaliste de Press Association qui l'interroge.

Toute l'info sur

Élection américaine : Trump vs Biden, la folle campagne

Lire aussi

    Puis son visage se crispe quand on lui parle de l'énième polémique dont le milliardaire est la vedette. Filmé dans un bus de la chaîne NBC en 2005, Donald Trump oublie que son micro est branché et se lance dans une diatribe des plus poétiques à l'encontre de la gent féminine qu'il embrasse quand il veut, qui lui dit de toute façon oui car il est une célébrité ou encore qu'il aime attraper par l'entrejambe. Lors du débat face à Hillary Clinton dimanche soir, il a expliqué qu'il s'agissait là d'une "discussion de vestiaire" entre mecs. Rien de plus.

    VIDEO. Trump sur ses propos sexistes de 2005 : "C’était une discussion de vestiaire"

    En vidéo

    Trump sur ses propos sexistes de 2005 : "C’était une discussion de vestiaire"

    Je pense que cet homme sera président des Etats-Unis exactement quand des vaisseaux spatiaux descendront du ciel remplis de dinosaures portant des capes rouges- Tom Hanks sur Donald Trump

    De quoi rendre fou de rage Tom Hanks. "Oh non. Il était au travail, bon sang. Il n’était pas dans un vestiaire, il était au travail. Il est venu pour passer devant une caméra", commence l'acteur américain, visiblement très remonté. Il poursuit : "je suis offensé en tant qu’homme. Pas en tant que mari ou père. Je suis offensé en tant que mec. Ce n’est juste pas correct, je suis désolé. Ce n’est pas correct au travail, ce n’est pas correct dans un vestiaire. C’est mal, point. C’est fini, c’est tout." 

    On le sait, Tom Hanks n'est pas franchement fan du candidat républicain. En avril dernier déjà, il déclarait sur SkyNews : "je pense que cet homme sera président des Etats-Unis exactement quand des vaisseaux spatiaux descendront du ciel remplis de dinosaures portant des capes rouges". C'est avec une autre analogie toute aussi imagée et éclairante qu'il a réagi cette semaine. Selon lui, voter c'est un peu comme choisir son dentiste. Au final, il faut opter pour la personne la mieux apte pour le travail. 

    "C’est comme si vous aviez horriblement mal à une dent et que vous aviez besoin de vous soigner. Qui allez-vous voir ? Celui qui dit : 'oh, je pense que je peux m’en sortir et trouver comment vous soigner. Installez-vous'. Ou allez-vous voir quelqu’un qui a déjà traité 6000 fois le même problème, a un diplôme accroché au mur et une grande histoire et expertise sur le sujet ?", interroge-t-il. Une question à laquelle devront très rapidement répondre les électeurs américains. Le 9 novembre, il sera trop tard.

    Lire aussi

      Sur le même sujet

      Les articles les plus lus

      Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

      EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : "Le temps joue contre nous", prévient le chef des pompiers du Var

      EN DIRECT - Covid-19 : près de 60.000 nouveaux cas en 24 heures, record de la 5e vague

      Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

      Covid-19 : le Dr Fauci "quasiment certain" que le variant Omicron n'est pas plus grave que le Delta

      Lire et commenter
      LE SAVIEZ-VOUS ?

      Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

      Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.