Le rappeur Drake lance sa propre marque de cannabis au Canada

People

BUSINESS - Le rappeur Drake a ouvert une entreprise de production de cannabis au Canada, un an après sa légalisation dans le pays. La star canadienne souhaite commercialiser des accessoires et produits dérivés à l'étranger.

Après la chanson, Drake se lance dans les affaires. Et le rappeur a choisi de commercialiser... du cannabis. En effet, la star originaire de Toronto a annoncé ce jeudi la création de More Life Growth en partenariat avec Canopy Growth, un an après la légalisation de l'usage récréatif de cette drogue douce au Canada. Drake possède 60% des parts de cette entreprise et Canopy Growth, plus gros producteur de cannabis au monde, en possède 40%. Le siège social est installé à Toronto, ville d'origine du rappeur. L'entreprise cultivera du cannabis à Scarborough, en banlieue de Toronto, et exploitera "certaines propriétés intellectuelles et marques" du rappeur pour en faire sa promotion, ainsi que des accessoires et des produits dérivés au Canada et à l'étranger, selon un communiqué.

"Ayant lancé de nombreuses marques à succès au cours de la dernière décennie, il est particulièrement bien placé pour apporter son regard novateur à l'industrie du cannabis récréatif", a estimé Canopy Growth. "L'idée de pouvoir construire quelque chose de spécial dans une industrie en pleine croissance a été inspirante", a pour sa part réagi Drake.

En vidéo

Drake distribue un millions de dollars dans les rues de Miami pour les besoins d'un clip

773 tonnes de cannabis consommés en 2017

L'interprète des titres "God's Plan" et "Started From the Bottom" avait entretenu le mystère sur sa nouvelle aventure entrepreneuriale avec une opération marketing à Toronto, où ses équipes ont distribué mercredi des fleurs arborant les mots "More Life" et demandant aux personnes de suivre le compte de la marque sur le réseau social Instagram, selon les médias canadiens. Malgré d'importants investissements réalisés ces derniers mois, notamment aux Etats-Unis, et la hausse de ses ventes de cannabis thérapeutique hors Canada, le titre de Canopy Growth n'en finit pas de dégringoler en Bourse.

Voir aussi

Face aux inquiétudes des investisseurs, le conseil d'administration du groupe canadien avait congédié début juillet le co-PDG et cofondateur du groupe, Bruce Linton, remplacé par Mark Zekulin, cofondateur de l'entreprise. Mi-août, le géant canadien du cannabis annonçait des résultats décevants et une perte record de plus de 1,2 milliard de dollars canadiens (863 millions d'euros) contre une perte de 91 millions de dollars un an plus tôt.

Le Canada avait légalisé le cannabis récréatif en 2018. A l'époque, la loi avait fait bondir la valeur des entreprises du secteur à la Bourse de Toronto. L'action de Canopy Growth avait ainsi gagné 448% en un an. Selon les statistiques officielles, 16% de la population canadienne a fumé du cannabis en 2017, ce qui représente 773 tonnes.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter