Toujours enrhumée, la reine Elizabeth II n'assistera pas à la messe du Nouvel An

Toujours enrhumée, la reine Elizabeth II n'assistera pas à la messe du Nouvel An
People

GROS RHUME - La reine Elizabeth II n'assistera pas à la messe de la nouvelle année à Sandringham, ce dimanche : elle se remet toujours d'un "gros rhume" qui l'avait déjà contrainte à manquer le service de Noël, a annoncé le palais de Buckingham.

La reine Elizabeth II est toujours enrhumée et visiblement, le traditionnel verre de gin n'y a rien fait. "La Reine ne se sent pas encore prête à se rendre à l'église parce qu'elle se remet encore d'un gros rhume", a indiqué le palais royal dans un communiqué. 

La monarque, qui a fêté en avril ses 90 ans, a déjà annulé sa présence au service de Noël pour la même raison. Elle est restée dans sa résidence de Sandringham, dans l'est de l'Angleterre, où la famille royale célèbre traditionnellement les fêtes de fin d'année. 

Lire aussi

La Reine et son époux Philip, 95 ans, avaient déjà dû retarder d'une journée leur départ pour Sandringham, à cause de ce même rhume. Mais s'il s'agit d'une maladie courante, le fait que la reine annule des déplacements pour raisons de santé est extrêment rare. 

Si Elizabeth II honore chaque année des centaines d'engagements, elle devrait toutefois lever le pied en abandonnant désormais le patronage de 25 organisations et associations de bienfaisance (sur un total de 600) à d'autres membres de la famille royale. 

En 2014, Elizabeth II avait assuré 393 engagements officiels et 341 en 2015, selon les médias britanniques. Soit l'équivalent de plus d'un par jour, tout de même. Dans son traditionnel message de Noël, diffusé comme chaque année depuis 1957 à la télévision et à la radio, la monarque a salué cette année les "héros anonymes" du quotidien.

En vidéo

Les voeux d'Elizabeth II : "La lumière triomphera des ténèbres"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Emmanuel Macron va prendre la parole mercredi à 20h

Par âge, avec écoles ouvertes, local ou juste le week-end... 5 nuances de confinement

Appelés à "défendre l’intérêt" du pays, les musulmans de France s’inquiètent d’une surenchère

Le Maroc condamne la publication des caricatures de Mahomet

"Trop risqué", des médecins mettent en garde contre les conséquences d'un éventuel reconfinement

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent