"TPMP" : Jean-Michel Maire placé en garde à vue par la brigade des stupéfiants

People
DROGUE - Sale période pour Jean-Michel Maire, placé en garde à vue ce mardi 8 novembre par la brigade des stupéfiants dans une affaire de trafic de cocaïne. Le chroniqueur de "Touche pas à mon Poste" s'est expliqué chez nos confrères de Closer.

Jean-Michel Maire n'est pas présent sur le plateau de "Touche pas à mon Poste" ce mercredi soir et il a une "bonne" raison : le chroniqueur de Cyril Hanouna a été entendu par la brigade des stupéfiants mardi 8 novembre et mis en garde à vue. Il est resté plusieurs heures à répondre à des questions des autorités pour une affaire de trafic de cocaïne, avant d'être relâché ce matin. Selon nos informations, aucune poursuite n'a été engagée.


Dans une interview accordée à nos confrères de Closer, le journaliste a confié que cette garde à vue n'arrive pas à la meilleure des périodes : "Je n'avais pas besoin de ça en ce moment... J'espère avoir été convaincant. Je le crois. Apparemment, j'ai répondu à toutes les questions des enquêteurs. En tout cas à la fin de l'audition, ils m'ont remis en liberté."

Je ne consomme plusJean-Michel Maire

Jean-Michel Maire explique qu'il n'est pas un suspect dans cette affaire, mais un simple témoin pour une histoire ancienne : "C'est une histoire qui ne date pas d'aujourd'hui. Je suis interrogé dans le cadre d'une procédure qui date d'il y a deux ans. J'apparais dans le fichier de quelqu'un qui a été mis sur écoute et j'ai été entendu pour savoir quelles étaient mes relations avec cette personne-là. On m'a demandé si je connaissais ses activités et ce que je savais de son travail, de ses antécédents etc..."


Est-il toujours un consommateur de cocaïne ? Selon lui, cette période là de sa vie est terminée : "J'ai dit aux enquêteurs que je l'avais été, mais que maintenant j'étais suivi par un hypnotiseur. Je ne consomme plus. A l'époque qui intéressait les enquêteurs, il m'arrivait de consommer." Toujours selon nos informations, d'autres personnalités du showbusiness français pourraient être entendues.

Lire aussi

En vidéo

TPMP : Jean-Michel Maire s'excuse

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter