Très émue, Laëtitia Milot a marché contre l'endométriose pour "donner un message d'espoir"

People
DirectLCI
SOUTIEN - Marraine de l'association EndoFrance, l'actrice de "Plus Belle La Vie" a pris part à la marche mondiale contre l'endométriose qui s'est tenue samedi 24 mars sur le Vieux Port de Marseille. L'occasion pour celle qui donnera naissance à son premier enfant dans les prochaines semaines de rappeler que "tout peut arriver". "Il faut continuer d'y croire et se battre", a-t-elle déclaré.

Elle n'a pu retenir ses larmes. Touchée par les mots de Yasmine, la présidente d'EndoFrance. "Tu fais tellement pour nous au quotidien. Je pense que les gens n'en ont pas conscience. Surtout, tu as été la première personnalité publique à oser dire tes souffrances (...) tout ce que les femmes n'osaient pas dire, tout ce qu'elles vivaient en silence, tu l'as mis au jour donc merci pour ça du fond du cœur", a-t-elle déclaré à l'attention de Laëtitia Milot, marraine de l'association de femmes souffrant d'endométriose. Ensemble, elles ont participé, samedi 24 mars, à la marche mondiale contre cette maladie qui empoisonne la vie d'une femme sur dix.

Rendez-vous était donné par EndoFrance à Marseille, où l'actrice tourne notamment le feuilleton de France 3 "Plus Belle la vie". "Aujourd'hui, c'est assez difficile pour moi de marcher, mais cette fois-ci pour une très belle raison. Je tenais à être parmi vous pour donner de l'espoir", a déclaré Laëtitia Milot, rappelant qu'elle "menait un bras de fer contre l'endométriose". Un bras de fer dont elle a remporté la première manche puisqu'elle donnera naissance en mai à son premier enfant. "Tout peut arriver, il faut continuer à y croire et se battre", a-t-elle poursuivi.

L'"Endomarch" organisée dans une soixantaine de capitales dans le monde

Comme elle, d'autres célébrités ont médiatisé leur combat contre l'endométriose. La star de la série "Girls" Lena Dunham, 31 ans, a ainsi annoncé mi-février qu'elle s'était fait retirer l'utérus quelques semaines plus tôt à cause de la douleur "insupportable" qu'elle ressentait. L'animatrice TV Enora Malagré et la chanteuse Imany, qui soutient l'association ENDOmind, ont, elles aussi, pris la parole publiquement sur ce mal encore méconnu et trop souvent mal diagnostiqué. L'"Endomarch" était organisée dans une soixantaine de capitales dans le monde ce samedi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter