Un an après, Jane Birkin ne se remet pas de la mort de sa fille Kate Barry

Un an après, Jane Birkin ne se remet pas de la mort de sa fille Kate Barry

People
DirectLCI
CONFIDENCES – Jane Birkin est revenue, dans une interview accordée à Télérama, sur la mort de sa fille aînée, la photographe Kate Barry qui s'est défenestrée le 11 décembre 2013. Depuis, la comédienne n'a ''plus confiance dans la vie''.

Perdre un enfant relève de l'inacceptable. Jane Birkin, qui a vécu ce drame il y a un an, ne s'en remet toujours pas. Le 11 décembre 2013, sa fille aînée Kate Barry s'est jetée par la fenêtre de son appartement situé au 4e étage d'un immeuble du XVIe arrondissement. La demi-sœur de Charlotte Gainsbourg et Lou Douillon est décédée à l'âge de 46 ans. Après des études de stylisme, la fille du compositeur John Barry s'était reconvertie dans la photographie, réalisant des couvertures d'album pour des chanteurs comme Calogero et exposant dans des galeries.

Elle lit Serge Gainsbourg sur scène

''Ces derniers mois, je suis beaucoup restée enfermée chez moi. Je regarde le papier peint. Rien ne peut me consoler… En tant que mère, je n’ai plus confiance dans la vie. Avant, j’étais sûre que rien n’ar­ri­ve­rait aux miens si j’étais auprès d’eux. Main­te­nant… Une panique nouvelle est appa­rue pour les autres enfants'', a confié Jane Birkin dans une interview à lire dans Télérama , en kiosque ce mercredi. ''Dans ce moment particulier, Serge me sauve un peu'', a ajouté la comédienne qui est actuellement en tournée pour le spectacle ''Gainsbourg, poète majeur'' dans lequel elle lit une soixantaine de textes puisés dans l'œuvre du chanteur.

Dans un registre plus léger, elle a également confié ne pas entretenir son accent anglais. ''Il me navre, au contraire !'', a-t-elle déclaré à l'hebdomadaire. Enfin, à propos de sa beauté androgyne, elle a raconté : ''J’ai reçu des lettres de filles disant qu’elles pouvaient désormais aborder la vie sans avoir de gros seins. Je suis contente d’avoir été un soulagement pour elles ! Pour le reste… Je ne pense pas avoir cassé les codes (…) J’ai été à l’origine d’un certain style, c’est vrai, et je suis un peu contente de voir que d’autres garçons l’ont adopté''.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter