Affirmant que l'ADN a parlé, un Espagnol retente de prouver qu'il est le fils de Julio Iglesias

People

PROCÈS - Javier Sánchez Santos, un Espagnol né en 1976, assure être le fils du crooner Julio Iglesias. Débouté en 1999, il saisit à nouveau la justice en disant disposer désormais d'une preuve ADN. Explications.

Javier Sánchez Santos avait déjà saisi la justice dans le passé en affirmant être le fils de Julio Iglesias. La Cour suprême espagnole l'avait débouté en 1999. Mais ce fils d'une ex-danseuse portugaise revient à la charge, une nouvelle demande en reconnaissance de paternité ayant commencé jeudi à être examinée par un tribunal du pays. Selon son avocat, Fernando Osuna, sa mère et le crooner espagnol ont "été ensemble une semaine, en juillet 1975", avant que Javier ne naisse 9 mois plus tard, en avril 1976.

Dans son combat, l'Espagnol brun aux yeux sombres dit désormais disposer d'une preuve ADN. Son avocat a en effet expliqué qu'ils avaient fait appel aux services d'un détective privé envoyé aux Etats-Unis. Ce dernier aurait récupéré une bouteille d'eau appartenant à Julio Iglesias Junior, un des fils du chanteur latino, alors qu'il surfait sur une plage de Miami. Et selon Fernando Osuna, les analyses ADN montrent que Javier Sánchez Santos et Julio Iglesias Junior sont frères. 

De son côté, Julio Iglesias, qui a eu trois enfants avec sa première femme, l'Espagnole d'origine philippine Isabel Preysler, et cinq avec son épouse actuelle, la Néerlandaise Miranda Rijnsburger,  a toujours refusé d se prêter à un test ADN dans cette affaire.

Lire aussi

La défense de Julio Iglesias affirme que le procès qui a débuté  jeudi, auquel le chanteur de "Vous les femmes" était absent,  devrait être stoppé puisqu'un jugement a déjà été rendu il y a vingt ans.

Mais Javier Sánchez Santos a semblé être confiant à la sortie de l'audience : "Je veux croire en la justice (…), il ne me reste plus qu’à attendre".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter