Un garde d’Elizabeth II surpris le nez dans la poudre à St James Palace

Un garde d’Elizabeth II surpris le nez dans la poudre à St James Palace

SHOCKING – Une enquête du ministère britannique de la Défense est en cours outre-Manche après la publication par "The Sun", dimanche, d’une vidéo très compromettante tournée la semaine dernière. On y voit l’un des soldats chargés de la protection de St James Palace, au cœur de Londres, sniffer une poudre blanche en plein service.

Alcool, drogue et famille royale. Tous les ingrédients pour un bon scandale. Bon, le héros de l’histoire n’est pas un membre de la dite famille mais il a quand même le mérite de mettre la royauté britannique dans de beaux draps. Nom : James Coleby. Fonction : Capitaine de la garde d’Elizabeth II, vétéran de l’armée britannique ayant servi en Irak et en Afghanistan. Le soldat de 41 ans apparaît en position bien compromettante sur une vidéo filmée la semaine dernière par un collègue et publiée dimanche par The Sun.

Le clip de 30 secondes le met en scène, uniforme sur le dos, en train de sniffer une poudre blanche sur une épée dans l’un des salons de St James Palace, l’une des demeures princières de Londres dont il est censé assurer la sécurité. C’est notamment là que résident les princesses Eugénie et Béatrice, les cousines du Prince William – celles qui portaient des chapeaux hideux lors de son mariage avec Kate Middleton. 

La reine va être scandalisée- Une source proche

Le hic, c’est que ce soir-là, le Capitaine Coleby avait à sa charge quinze hommes. Il était également à la tête de la Force d’action rapide, chargée de prendre en charge n’importe quelle question de sécurité concernant la famille royale britannique dans la minute. Selon The Sun, ils avaient encore 13 heures à assurer sur leur shift. "Et si jamais des terroristes étaient passés à l’action ? Ils étaient supposés protéger la famille royale mais l’un d’eux était en train de se faire des lignes de je ne sais quoi", lâche une source au tabloïd, ajoutant que la reine allait être "scandalisée".

Si la souveraine n'a évidemment pas réagi officiellement, les autorités ont elles pris les devants. Une enquête est en cours du côté du ministère britannique de la Défense. Trois soldats sont visés par les investigations. Le DailyMail rappelle qu’en 2008, cinq membres de la garde royale avaient été exclus de l’armée après avoir échoué lors d’un test anti-drogues. Le même sort pourrait être réservés aux apprentis sniffeurs, si la poudre blanche qu'ils affectionnent s'avère être de la cocaïne.

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Lire et commenter

    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.