Un jeune homme accuse Bryan Singer de l'avoir drogué et violé

People
JUSTICE - Nouveau coup dur pour Bryan Singer. Alors que la plainte déposée par Michael Egan a été abandonnée il y a quelques jours, le réalisateur de la saga "X-Men" fait l'objet d'une nouvelle accusation de viol.

Les ennuis ne sont pas finis pour Bryan Singer . Alors que ce dernier se pensait tiré d'affaire suite au retrait de la plainte de Michael Egan, qui l'avait accusé de viol lors de fêtes organisées à la fin des années 1990, voilà qu'une autre affaire refait surface. Cette fois, selon le journal New York Post , le réalisateur de la saga X-Men aurait drogué et violé un jeune homme dans un hôtel de Manhattan. Les faits seraient survenus l'année dernière, alors que la victime, âgée de 21 ans, avait rencontré le cinéaste dans un club.

Selon le média, le jeune homme aurait révélé à la police qu'il aurait trinqué toute la nuit avec Bryan Singer. Ce dernier l'aurait alors drogué en le forçant à avaler un jus d'orange, avant de l'escorter jusqu'à sa chambre d'hôtel pour le violer. Le jeune homme n'aurait décidé de porter plainte que le 9 mai dernier. La police de New York n'aurait cependant pas l'intention d'inculper le réalisateur en raison du manque de preuves.

Deux plaintes retirées

Pour le moment, Bryan Singer n'est donc pas inquiété par la justice même si ces rumeurs et autres plaintes ternissent sérieusement son image alors que le prochain volet de X-Men est attendu en 2016. Son avocat réfute d'ailleurs l'existence d'une plainte déposée à New York. ''Nous n'avons jamais été contactés par la police de New York, ni par la supposée victime ou une autre personne la représentant. Ceci est une tentative très bien calculée et créée afin de continuer à le salir'', a-t-il déclaré.

Au début de l'année, Bryan Singer faisait déjà l'objet de deux plaintes pour agressions sexuelles sur des mineurs, qui ont cependant été retirées. La première victime, Michael Egan, avait révélé qu'en 1999, la star l'avait drogué et violé avant de se rétracter en raison notamment de déclarations contradictoires. En mai dernier, un acteur britannique avait également eu recours à la justice pour les mêmes accusations, mais avait fait machine arrière au mois de juillet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter