Une nouvelle Marianne sur les timbres : Deneuve, Casta, Bardot… Elles ont été le visage de la République

DirectLCI
ICÔNES – Emmanuel Macron dévoilera, ce jeudi, le nouveau visage de la Marianne qui ornera les timbres de La Poste. Une inconnue qui succédera à des actrices et mannequins françaises célèbres, dignes représentantes de l’élégance à la française.

Elle est l’un des symboles de la République. Marianne, vêtue de son bonnet phrygien, trône dans les mairies françaises depuis des années. Celle qui orne les timbres s’apprête à changer de visage : ses nouveaux traits seront dévoilés jeudi par Emmanuel Macron depuis l’imprimerie du timbre de Boulazac, en Dordogne. Selon Le Parisien, le croquis, choisi par le président lui-même, est signé de la street artiste Yseult Digan. 


Dimanche, alors que les Bleus venaient d’être sacrés champions du monde, elle débutait la réalisation d’une fresque sur un mur de Périgueux, à l’effigie de sa Marianne. Aura-t-elle été inspirée par une célébrité ? Dans le passé, actrices, chanteuses et mannequins françaises ont prêté leurs traits à l’icône. A l’initiative d’artistes ou de différentes associations de maires, sans que cela n’entraîne une obligation pour les édiles. Car il n’existe aucune représentation officielle de Marianne.

Brigitte Bardot

1969. Année érotique pour Gainsbourg mais aussi pour Marianne qui s’offre une seconde jeunesse grâce à l’illustrateur et sculpteur Alain Aslan. Il choisit l’icône sexy des 60s, Brigitte Bardot. 

Catherine Deneuve

Catherine Deneuve est désignée en 1985 "à la suite d'un sondage d'opinion mettant en concurrence huit célébrités féminines", rappelle la BNF, qui souligne que ce choix "permet de renouer avec les critères du genre allégorique : d'une beauté classique, grave sans être austère, le bonne phrygien rendu discret par l'ondulation de la chevelure".  L'actrice figure dans le jury qui élit la sculptrice Marielle Polska pour réaliser le buste.

Laetitia Casta

Elle est "la Marianne de l'an 2000" désignée par l'Association des maires de France. Signé Marie-Paule Deville-Chabrolle, le modèle inspiré de Laetitia Casta n'est pas sans rappeler celui de Brigitte Bardot. La mannequin d'origine corse l'a dévoilé elle-même à Paris, en novembre 1999, lors du 82e Congrès de l'Association des maires de France qui a vu en elle le symbole d'une "société solidaire, ouverte et tolérante" . Elle a notamment été préférée à Estelle Lefébure, Patricia Kaas et Daniela Lumbroso.

Mireille Mathieu

Dix ans après avoir sculpté BB, Alain Aslan s'inspire d'une icône de la chanson française. Marianne prend les traits de Mireille Mathieu, qui succède à Michèle Morgan.

Inès de la Fressange

L'icône parisienne devient icône de la France. Ines de la Fressange est désignée "Marianne des années 1990", provoquant la colère de la maison Chanel et de Karl Lagerfeld dont elle est alors l'égérie. Le buste à son effigie est réalisé par le sculpteur australien Marc Stuard. Un évènement dont l'ancienne mannequin est fière et qu'elle ne manque pas de mentionner sur son site Internet.

Evelyne Thomas

Elle a fait mieux que Carla Bruni (pas encore Sarkozy) et Sophie Marceau. Comme Ines de la Fressange et Catherine Deneuve avant elle, l'animatrice Evelyne Thomas, popularisée par son émission "C'est mon choix", est à son tour désignée par l'association de maires des Mariannes d'Or en 2003. Mais le choix est loin de faire l'unanimité et sera vivement critiqué par les édiles de l'AMF, comme le signalait Libération à l'époque.  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter