Victime du sida, Alexis Arquette refusait de se soigner

People

RÉVÉLATIONS – Alexis Arquette, qui est décédé le 11 septembre à l’âge de 47 ans, avait été contaminée par le VIH au début des années 1990. Mais l’actrice transgenre, sœur de Patricia, Rosanna et David Arquette, vivait dans le déni.

Elle avait préféré garder le secret. Les causes de la mort d’Alexis Arquette, décédée le 11 septembre dernier dans un hôpital de Los Angeles à l’âge de 47 ans, ont été révélées. Si la famille a communiqué sur les dernières heures d’Alexis Arquette, qui est parti entouré des siens – dont ses frères et sœurs Patricia, Rosanna, David et Richmond Arquette - en écoutant "StarMan" de David Bowie, aucune précision n’avait été donnée sur les raisons de son décès. 

Un ami de la famille a finalement confié au site américain RadarOnline que la star avait été victime du sida. "Alexis a contracté le virus VIH au début des années 1990. A ce moment-là, elle était condamnée à mort. Elle a vécu toute sa vie comme si chaque jour était son dernier", a expliqué ce proche de l'actrice vue dans Last Exit to Brooklyn et Pulp Fiction

Alexis Arquette enfermée dans le déni

Mais malgré les énormes progrès dans le traitement de la maladie, la militante les droits des personnes transgenres se serait enfermée dans le déni : "Alexis n’acceptait pas le fait qu’elle ait le sida et elle a souvent refusé de prendre des médicaments. Sa famille essayait de la forcer à se soigner et elle leur mentait à propos de ça  (…) Elle voulait croire qu’elle n’avait pas le sida parce qu’elle pensait que si elle le disait, tout le monde lui tournerait le dos".

Selon l’ancien petit ami d’Alexis Arquette, Robert Dupont, elle souffrait également d’une tumeur inopérable et était dans le coma au moment de sa mort. Ses funérailles privées seront organisées cette semaine à Los Angeles. La famille a demandé qu’à la place des fleurs, ses fans fassent des dons pour la cause LGBT. 

Lire aussi

    Lire et commenter