VIDÉO - "C'est gratuit, il n'y a rien à perdre" : Nabilla fait de la pub pour le bitcoin et se fait tancer par l'AMF

PUB DÉGUISÉE - Dans une vidéo diffusée sur Snapchat, la starlette de télé-réalité Nabilla a vanté les mérites du bitcoin, la monnaie virtuelle, et d'un site spécialisé qui permet d'en acheter. Cette publicité pour un produit d'investissement a alerté l'AMF, l'Autorité des marchés financiers. Cette dernière a rappelé les risques encourus par la crypto-monnaie.

"Les chéris, je ne sais pas si vous avez entendu parler du bitcoin..." Sur Snapchat, la starlette de télé-réalité Nabilla conseille à ses fans d'investir dans le bitcoin, cette monnaie virtuelle au cours particulièrement imprévisible. Et vante ensuite dans cette vidéo les mérites d'un plateforme basée à Andorre permettant d'acheter et de vendre de la crypto-monnaie. 


Alertée par cet appel, l'Autorité des marchés financiers (AMF), le régulateur chargé de surveiller les marchés et d'informer les investisseurs sur certains placements, lui rappelle sur Twitter les risques d'investir dans le bitcoin. "Le bitcoin, c'est très risqué", avertit l'AMF en mentionnant Nabilla. "On peut perdre toute sa mise. Pas de placement miracle. Restez à l'écart."

Vous pouvez y aller les yeux fermés. C'est gratuit, il n'y a rien à perdreNabilla, faisant la pub d'une plateforme de bitcoin basée à Andorre

Pourquoi un tel avertissement ? Dans sa vidéo, postée depuis une chambre d'hôtel, Nabilla - dans un auréole de coeurs, l'un des filtres de Snapchat - explique également à "ses chéris" que "même si vous n'y connaissez rien, ça permet de gagner de l'argent sans investir beaucoup". "J'ai dû mettre 1000 euros, et j'ai déjà gagné 800 euros", insiste-t-elle, avant de faire la publicité de la plateforme en question. "C'est vraiment sûr, c'est vraiment cool (...) Vous pouvez y aller les yeux fermés. C'est gratuit, il n'y a rien à perdre." 


Selon Capital, qui a enquêté sur la société andorrane dont Nabilla fait la publicité, pour accéder aux services, il faut s'abonner pendant 6 mois pour 549 euros. En revanche, si les crypto-investisseurs ouvrent un compte chez eToro, courtier en CFD basé à Chypre, alors l'accès devient gratuit, comme l'assure Nabilla dans ses messages. Capital indique également que l'apporteur d'affaires est un partenaire privilégié de L'analyste.com. Ce site de trading appartient à la société Stratton Oakmont SL, du nom du courtier américain qui a fait faillite dans les années 90 et a inspiré le film "Le Loup de Wall Street".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La folie du bitcoin

Plus d'articles

Sur le même sujet