VIDÉO - Elise Lucet, Thomas Pesquet, Romain Bardet... Devinerez-vous le point commun entre ces personnalités ?

People

SAVOIR-FAIRE - Qu'est ce qui relie l'astronaute Thomas Pesquet, le Premier ministre Edouard Philippe, la chanteuse Camille ou encore le champion cycliste Romain Bardet ? Ils sont tous célèbres, me direz-vous ! Mais pas que... Leur réussite ne serait pas tout à fait anodine, selon les journalistes Guillemette Faure et Louise Tourret, qui sortent un livre en cette rentrée.

L’astronaute Thomas Pesquet, le Premier ministre Edouard Philippe, la chanteuse Camille, le rappeur Orelsan, le champion cycliste Romain Bardet, la journaliste Elise Lucet, l’écrivain Philippe Besson.... a priori, ces personnalités n'ont rien en commun. Pourtant, toutes ont été des élèves pas tout à fait comme les autres. Et pour cause : ce sont des enfants de profs. "Ce qui pourrait bien expliquer pourquoi ils ont mieux gravi les échelons que la moyenne", estiment les deux journalistes Guillemette Faure et Louise Tourret dans leur livre "Pourquoi les enfants de profs réussissent mieux" (Editions Les Arènes).

Et les chiffres le confirment, naître fils ou fille de prof est une valeur sûre : les enfants d'enseignants ont plus de chances que les autres, quels qu'ils soient, de suivre un parcours sans faute. Ainsi, comme le soulignent les auteures, de la primaire au lycée "les gamins de profs sont les moins nombreux à redoubler, obtiennent plus souvent des bacs scientifiques et une fois lancés dans leurs études supérieures, les mènent à leur terme plus souvent que les autres". 

Voir aussi

Un respect inébranlable dans l'école

Pour le commun des mortels, la raison principale réside dans le fait que tous les enseignants sont des initiés. Ils auraient le décodeur. "Comme si en devenant parents, ils recevaient avec le carnet de santé de leurs petits les sujets secrets du bac et la liste des établissements et filières auxquels postuler en priorité", écrivent Guillemette Faure et Louise Tourret. "Faux", répondent-elles en chœur. 

D'autres avancent également que "les enseignants ont plus de temps". Encore raté. "Les recherches montrent que ces parents en consacrent en fait plutôt moins que les autres aux devoirs de leurs enfants", rétorquent les deux journalistes. Ils sont par ailleurs moins stressés par leur avenir et ne leur donnent pas de cours particuliers. Il n'y a donc pas de recette magique, mais plutôt un respect inébranlable dans l’école, une confiance absolue dans les capacités de leur enfant et un objectif unique : son autonomie. A méditer si vous voulez que votre enfant parvienne au sommet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter